réchauffement climatique

Réchauffement climatique : que dit le rapport de la GIEC et quels sont les enjeux de la COP 26 ?

Réchauffement climatique : que dit le rapport de la GIEC et quels sont les enjeux de la COP 26 ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email
Au cœur des débats depuis de nombreuses années, la problématique majeure du réchauffement climatique est un sujet discuté aux quatre coins du globe. C’est pourquoi, chaque année, la Conférence des Parties (COP) fait un état des lieux de la situation et met en place divers objectifs afin de lutter contre les effets dévastateurs du réchauffement climatique. Dans cet article, nous vous livrons les enjeux de la COP 26 et partageons les points principaux du dernier rapport de la GIEC qui souligne, une fois de plus, l’ampleur considérable de la situation. Enfin, nous vous livrons nos conseils pour, à votre échelle, lutter contre le réchauffement climatique.

Que dit le rapport de la GIEC ?

Récemment, la GIEC – Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat – a publié son sixième rapport sur la situation climatique actuelle. Et à l’heure du bilan, force est de constater que la situation planétaire est plus qu’alarmante. En effet, les spécialistes affirment que si nous ne diminuons pas drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre, d’ici 2030, la température devrait augmenter d’1,5 °C, soit dix ans plus tôt que ce qui avait été prédit en 2018.

Une hausse des températures qui s’accompagne malheureusement de la fonte des glaciers polaires venant ainsi augmenter le niveau des mers et des océans. D’ailleurs, les experts ont observé qu’entre 1900 et 2020, le niveau de la mer était monté de 20 centimètres. Un niveau qui pourrait encore grimper entre 10 et 25 centimètres d’ici 2050, soit en 30 ans à peine.

La GIEC affirme également que si les émissions de CO2 continuent d’augmenter de cette manière, la hausse du niveau de mercure sur Terre pourrait, d’ici la moitié du siècle, monter de 1,9 à 3 °C voire même entre 3,3 et 5,7 °C d’ici la fin du siècle. A contrario, si les mesures importantes et immédiates prises lors des Accords de Paris (dont nous parlons ci-après) sont respectées le réchauffement planétaire pourrait être « contenu » et ainsi ne pas dépasser les + 1,6 °C d’ici 2050.

Le COP 26 en novembre 2021 : quels sont ses enjeux ?

Comme tous les ans, la Conférence des Parties (COP) fait un état des lieux de la situation climatique mondiale. Grâce au 197 nations participantes à ce sommet, des décisions peuvent être prises pour lutter contre le réchauffement climatique.

Cette année, la COP 26 se tiendra en novembre et est plus importante que jamais. En effet, analysera les éventuels progrès faits depuis la signature de l’Accord de Paris en 2015.

cop-26

Ce dernier affirmait que si la température de la Terre augmentait encore de 1,5 °C, les conséquences seraient irréversibles pour notre planète et l’Humanité toute entière. Dès lors, l’ensemble des signataires de cet Accord se sont engagés à :

  • Réduire leur émission de gaz à effet de serre ;
  • Augmenter la production d’énergies renouvelables ;
  • Maintenir l’augmentation de la température mondiale sous le seuil des 2 °C ;
  • Aider les pays les plus pauvres à lutter contre le réchauffement climatique.

Les enjeux de la COP 26 sont donc capitaux et se résument en cinq points concrets :

  1. Mettre en place des plans visant à réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 ;
  2. Développer un plan d’action visant à atteindre la neutralité carbone en 2050 ;
  3. Respecter les engagements tenus à l’égard des pays en voie de développement et débloquer les fonds nécessaires estimés au total à 100 milliards de dollars ;
  4. Revenir sur tous les points qui n’ont pu être réglés lors des Accords de Paris (autrement appelés COP 21) ;
  5. Renforcer la résilience de la population, de l’écosystème et de l’économie face au réchauffement climatique.

Vous désirez vous tenir au courant des dernières avancées en termes d’énergie ? Alors abonnez-vous à la newsletter de Wikipower pour rester connecté !

Les causes et les conséquences du réchauffement climatique

Depuis des années, le changement climatique est une thématique qui fait débat et qui suscite l’inquiétude de tous les dirigeants. Mais, par quoi est-il causé et quelles en sont les conséquences à court et moyen termes ?

Quelles sont les principales causes du réchauffement climatique ?

La principale cause du réchauffement climatique est l’augmentation de l’émission de gaz à effet de serre. Une émission qui est provoquée par une série d’activités humaines telles que l’utilisation d’énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz naturel), la déforestation ou encore, l’élevage de bétails industriels.

En effet, ces diverses industries libèrent une grande quantité de gaz à effet de serre et contribuent ainsi à provoquer le réchauffement global de la température de notre planète.

co2

Le saviez-vous ? Les gaz à effet de serre sont naturellement présents dans l’atmosphère. Leur rôle est d’absorber une partie des rayons solaires et de les répartir sous forme de radiations dans l’atmosphère terrestre. Cependant, l’émission conséquente de ces gaz due à nos activités est néfaste pour notre planète et réchauffe sa température moyenne.

Pourquoi le réchauffement climatique est un problème ? Quelles en sont ses conséquences ?

Le changement climatique est devenu en quelques années une réelle problématique mondiale puisque ses conséquences sont de plus en plus visibles et dévastatrices. On répertorie deux types de conséquences : directes et indirectes.

Dès lors, les conséquences directes du réchauffement climatique (causées principalement par l’activité humaine) sont :

  • La hausse des températures globales ;
  • La hausse du niveau et de la température des mers et des océans ;
  • La croissance des précipitations ;
  • La fonte des glaciers.

Les conséquences indirectes, quant à elles, touchent principalement les populations et l’environnement :

  • L’augmentation de la famine et du manque accru d’eau dans les pays en voie de développement ;
  • Les vagues de canicule qui provoquent à leur tour des crises sanitaires ;
  • La prolifération des maladies ;
  • La perte de la biodiversité ;
  • L’acidification des océans.

Des conséquences économiques sont également à prendre en compte puisque de nombreux domaines marchands tels que l’agriculture sont directement impactés par le réchauffement climatique. Au même titre que la production de denrées agricoles, la gestion des énergies (nucléaires ou renouvelables) ainsi que l’approvisionnement en eau risquent également d’être victimes de cette problématique.

Climat : quelle est la situation en Belgique ?


En Belgique aussi, la situation climatique est alarmante puisqu’on estime que depuis 1981, notre pays connait une hausse de réchauffement de 0,38 °C par décennie qui se manifeste par des températures caniculaires impressionnantes ou par de fortes pluies, telles que les inondations subies en juillet dernier. D’ailleurs, depuis trente ans, on observe que les précipitations estivales ont désormais dépassé les 20 litres/m2/jour d’été. En cause ? Les chaleurs parfois extrêmes que nous connaissons en été puisque plus l’air est chaud, plus il contient d’eau.

Les fortes chaleurs estivales ont également des conséquences sur nos forêts qui souffrent de plus en plus de sécheresse.

Enfin, ce réchauffement climatique joue aussi sur notre biodiversité puisque de nombreux experts constatent la migration croissante d’insectes et d’oiseaux provenant de régions du sud vers notre territoire.

Comment lutter contre le réchauffement climatique et que faire pour le climat ?


Pour lutter contre le réchauffement de la planète, tous les Hommes peuvent, à leur échelle, mettre en place des gestes simples afin de réduire leurs émissions de CO2 et vivre de manière plus écologique.

 

Trier ses déchets

Cela peut paraître simple et pourtant, nombreux sont les Belges qui ne trient pas correctement leurs déchets. De fait, bien les trier permet de les recycler à plus grande échelle et donc, de diminuer la production de nouveaux emballages en carton ou en plastique.

Ainsi, renseignez-vous sur l’utilité des divers sacs et autres poubelles mis à votre disposition. Pour plus d’informations à ce sujet, nous vous invitons à consulter le site d’Intradel.

 

Revoir ses habitudes alimentaires

Consommer local et de saison, privilégier le circuit court, diminuer sa consommation de viande. Ces gestes simples permettront de diminuer les émissions de gaz à effet de serre. En effet, manger des produits venant d’autres pays, consommer quotidiennement de la viande ou manger des tomates en hiver exigent une quantité d’énergie et d’eau importante pour que ces produits arrivent dans nos assiettes.

 

Privilégier les énergies vertes

En souscrivant chez un fournisseur d’énergie verte, vous privilégiez les entreprises qui investissent dans les énergies renouvelables telles que le photovoltaïque et l’éolien. Vous contribuez donc à leur déploiement plutôt qu’à celui des centrales nucléaires et donc l’exploitation d’énergies fossiles.

 

Passer au zéro déchet

Outre l’effet de mode, passer au zéro déchet permet de vous inscrire dans une démarche 100 % écologique. Souvent moins chers que les produits habituels vendus en grandes surfaces, les produits zéro déchet sont également meilleur pour votre santé puisque majoritairement fabriqués à partir de produits naturels.

Dans votre cuisine, dans votre salle de bain ou pour votre potager, il existe des milliers d’astuces pour effectuer une transition vers un mode de vie plus respectueux !

 

Choisir un mode de transport adapté et écologique

Pour les accros au voyage, se déplacer en bus ou en train est bien moins polluant que de voyager en avion, surtout lors de déplacements au sein d’un même territoire. Ainsi, si vous êtes amenés à traverser la France ou l’Espagne pour vos vacances d’été, privilégiez le TGV plutôt que les vols low-cost.

Mais, il en va de même dans votre quotidien ! Vous vivez à moins de 10 kilomètres de votre lieu de travail ? Dans ce cas, adoptez le vélo ou la marche à pied et évitez les bouchons. Dans le cas où ces solutions ne sont pas envisageables pour vous, pensez au bus plutôt qu’à votre voiture !

 

Diminuer sa consommation globale

Qu’il s’agisse de l’eau, du plastique ou de vos séances de shopping, la possibilité de consommer moins et différemment est toujours présente. En ce qui concerne l’eau, nous vous conseillons notamment de :

  • Prendre des douches plutôt que des bains ;
  • Ne pas faire couler votre robinet le temps que vous vous brossiez les dents ;
  • Investir dans un lave-vaisselle plutôt que de faire votre vaisselle à la main et de laisser couler l’eau parfois inutilement.

Vis-à-vis du plastique, évitez d’acheter des bouteilles où tout autre contenant fabriqué à partir de cette matière. Optez plutôt pour des gourdes et des appareils vous permettant de faire vous-même votre eau pétillante et vos sodas préférés.

Enfin, si vous êtes féru de shopping, évitez de commander en ligne pour réduire votre pollution numérique et diminuer les émissions de CO2 provoquées par les trajets conséquents qu’impliquent l’achat de vêtement en Chine ou aux Etats-Unis. 

rechauffement-climatique

En termes de mode, la meilleure façon de consommer de manière responsable reste la seconde main. En plus de vous permettre de trouver des pièces uniques, vous participez au recyclage de ces habits.

>> Découvrez une série d’astuces consommation simples et écologiques !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email

Soyez le premier

à recevoir les meilleurs conseils et des astuces pour optimiser votre budget énergétique !

Wikipower : Ambassadrice des Trends Gazelles

Une entreprise liégeoise en plein essor : Wikipower poursuit sa croissance et décroche le prix de Trends Gazelles nationale pour l’année 2020, dans la catégorie « Petites entreprises ».

Plus d'articles sur le même thème

prime-renovation

Quelles sont les primes à la rénovation en Belgique et quel est leur fonctionnement ?

Vous souhaitez entreprendre des travaux de rénovation dans votre habitation ? La bonne nouvelle, c’est que vous bénéficiez de prime pour ce faire ! Ces dernières sont octroyées par Régions et par types de travaux. Nous vous expliquons donc quels sont les travaux éligibles aux primes rénovation en Belgique mais aussi, vous détaillons les conditions à remplir pour en bénéficier ainsi que l’ensemble des démarches à effectuer.

Inscription à la newsletter !

Inscrivez-vous à notre newsletter et vous ne manquerez plus aucun bon plan : offres d'achats groupés en avant-première ; tarifs préférentiels ; trucs & astuces pour réduire la consommation d'énergie ; accompagnement personnalisé.

Rappel gratuit et immédiat par nos conseillers !

Rappel gratuit et immédiat par nos conseillers !