financement panneaux solaires

Financement des panneaux solaires : voici les aides disponibles en Belgique en 2020

Financement des panneaux solaires : voici les aides disponibles en Belgique en 2020

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email
Découvrez tous les moyens de financer vos panneaux solaires photovoltaïques dans ce guide complet.

Passer à l’énergie solaire est une excellente démarche écologique et économique, mais comment financer ses panneaux photovoltaïques ? Voilà une question que bien des ménages belges se posent. Si la rentabilité d’un tel investissement ne fait aucun doute, rassembler la somme de départ peut être un défi pour certains ménages. Heureusement, il existe de nombreux mécanismes de financement pour panneaux solaires. Prêts régionaux, prêts bancaires, certificats verts… Wikipower les a tous listés pour vous afin de vous offrir une vue complète sur les aides financières disponibles en Belgique.

Sommaire général

Rappel : combien coûte l’installation de panneaux photovoltaïques ?

Avant de penser financement, il faut d’abord comprendre la structure de coût de votre installation photovoltaïque. Celle-ci dépend de plusieurs facteurs :

  • Le coût des panneaux photovoltaïques en eux-mêmes
    • Combien de panneaux allez-vous placer ? Désirez-vous que leur production d’électricité couvre entièrement votre consommation annuelle ?
    • Quelle sera la puissance de votre installation, et donc celle de votre onduleur ?
    • Quels modèle ou technologie allez-vous choisir ?
  • Les frais d’installation
  • Travaux supplémentaires
    • Est-ce que des ajustements spécifiques sont à prévoir par rapport à votre toiture ? Votre terrain ?

Selon vos besoins et les choix que vous ferez, le budget pour votre installation photovoltaïque peut grandement varier. Certaines petites installations coûtent par exemple moins de 5.000 euros, tandis que d’autres, beaucoup plus conséquentes, peuvent atteindre les 20.000 euros. Néanmoins en règle générale, le montant de l’investissement se situera plutôt entre 6.000 et 7.000 euros pour couvrir une consommation moyenne de 3.500 kWh par an.

Combien vous coûtera votre projet d’installation de panneaux photovoltaïques ? Inscrivez-vous à l’achat groupé pour recevoir une offre ! Gratuit et sans engagement.

4 façons de régler le financement de vos panneaux solaires

1. Le prêt régional

    • En Wallonie : le Rénoprêt
    • En Flandre : l’Energielening
    • À Bruxelles : le Prêt Vert

2. Le prêt bancaire

    • Les avantages du prêt bancaire par rapport au prêt travaux
    • Comparez les conditions d’octroi

3. Le tiers investisseur (seulement à Bruxelles)


4. L’autofinancement

Si vous vous êtes décidés sur la puissance de votre installation, sur le type de panneaux à installer, ainsi que sur le prestataire qui se chargera du chantier, il vous reste encore une chose à régler : le financement des panneaux. Avez-vous le budget nécessaire pour entreprendre l’installation de panneaux photovoltaïques ? Seriez-vous plus à l’aise si vous pouviez bénéficier d’une aide financière ? Laquelle devriez-vous choisir ?

Voici les 4 formes de financement pour panneaux solaires les plus fréquentes en Belgique :

1. Le prêt régional

financement prêt régional pour panneaux photovoltaique

Saviez-vous qu’il était possible de contracter un emprunt à un taux particulièrement avantageux auprès de votre Région ? Ces prêts régionaux sont octroyés pour des travaux visant à améliorer l’efficacité énergétique de votre logement. Vous pouvez donc en bénéficier pour l’installation de vos panneaux solaires photovoltaïques, sous certaines conditions. Grâce à eux, vous pourrez ainsi diffuser votre paiement sur plusieurs années.

En Wallonie : le Rénoprêt

En Région wallonne, vous pouvez demander à bénéficier d’un prêt à taux zéro. Il s’agit du Rénoprêt, une aide financière proposée par la Société wallonne du crédit social (SWCS).

Attention de ne pas confondre le Rénoprêt avec le Rénopack. Ce dernier inclut les primes énergie dans son calcul, contrairement au Rénoprêt. L’installation de panneaux photovoltaïques ne faisant pas partie des travaux éligibles aux primes à la rénovation, elle tombe bien dans le cadre du Rénoprêt.

  • Montant allouable : de 1.000 à 60.000 euros
  • Type de crédit : crédit à la consommation ou crédit hypothécaire
  • Taux : 0 %
  • Durée : dépendant de la capacité financière de l’emprunteur (maximum 30 ans)
  • Qui peut en bénéficier : toute personne âgée d’au moins 18 ans et possédant un droit réel sur le bâtiment concerné. Attention, une limitation d’octroi peut s’appliquer pour les ménages possédant un revenu supérieur à 97.700 euros par an.

Pour plus d’information, consultez le site de la SWCS.

En Flandre : l’Energielening

Au fil des années, la Flandre a réduit la portée de son Energielening (prêt énergie). Ainsi, depuis 2019, seules les personnes financièrement vulnérables peuvent encore solliciter un prêt à 0 % d’intérêt.

  • Montant allouable : jusqu’à 15.000 euros
  • Type de crédit : prêt à tempérament
  • Taux : 0 %
  • Durée : 10 ans
  • Qui peut en bénéficier (conditions 2020) : les ménages en précarité (par exemple ceux bénéficiant du CPAS ou d’un fond d’aide au chauffage), les clients protégés, les ménages dont le revenu brut est inférieur à 31.550 euros par an, etc.

Pour plus d’information, consultez le site dédié à l’énergie de la Région flamande (en néerlandais).

À Bruxelles : le Prêt Vert

Le Prêt Vert proposé par la Région bruxelloise est un complément aux Primes Énergies. Les deux aides financières possèdent d’ailleurs les mêmes conditions d’octroi.

Contrairement à ses équivalents en Wallonie et en Flandre, le taux du Prêt Vert n’est pas systématiquement de 0 % puisqu’il oscille entre 0 et 2 % selon les cas. Cela reste cependant des conditions fort avantageuses.

  • Montant allouable : de 500 à 25.000 euros
  • Type de crédit : crédit à la consommation (contractable auprès de Crédal) ou crédit hypothécaire (contractable auprès du Fond du Logement)
  • Taux :
    • Crédit à la consommation : 0 % pour les ménages dont le revenu annuel est inférieur à 60.000 euros (ou 30.000 euros s’il s’agit d’une personne isolée) ; 1 % pour tous les autres ménages
    • Crédit hypothécaire : 0 % pour les ménages dont le revenu annuel est inférieur à 15.000 euros ; maximum 2 % pour les autres ménages (un taux personnalisé est calculé en fonction des revenus)
  • Durée : maximum 10 ans pour le crédit à la consommation et maximum 30 pour le crédit hypothécaire.
  • Qui peut en bénéficier (conditions 2020) : les ménages dont le revenu annuel est inférieur à 76.086 euros (ou 48.913 euros pour les personnes isolées).

Pour plus d’information, visitez le site Homegrade de la Région bruxelloise.

2. Le prêt bancaire

Il n’y a pas que les Régions qui puissent vous accorder un prêt. De nombreuses institutions financières ont également conçu des crédits spécifiquement dédiés aux travaux qui rendent votre maison plus écologique. On parle ici également de « prêt vert » (ou crédit énergie), mais il faut bien le distinguer de celui de la Région bruxelloise.

Ce prêt vert bancaire est tout indiqué en vue d’installer des panneaux solaires, par exemple, mais vous pouvez également l’utiliser pour une isolation supplémentaire. Sur le site de votre banque, vous pouvez généralement consulter les situations dans lesquelles il est possible de le contracter. 

Les avantages du prêt vert bancaire par rapport au prêt travaux

Si vous êtes déjà familier avec le prêt travaux, notez que ce prêt vert bancaire est assez similaire. Ces deux types de crédits peuvent en effet être utilisés pour financer la rénovation de votre maison. La différence majeure entre les deux est son coût.

Le taux d’intérêt varie entre 1,3 et 2 % pour le prêt vert bancaire chez la plupart des prêteurs, tandis qu’il peut être compris entre 2,2 et 4 %, voire plus, pour un prêt travaux ordinaire. En optant pour un prêt vert bancaire, vous pouvez donc facilement économiser plusieurs centaines d’euros.

Comparez les conditions d’octroi

En plus du taux d’intérêt, il s’agit également d’être attentif aux conditions d’octroi d’un prêt vert bancaire. Celles-ci peuvent en effet varier considérablement d’une banque à l’autre, c’est pourquoi il est essentiel de les comparer. L’une des conditions consiste par exemple à ce qu’un certain pourcentage du prêt doive être utilisé pour financer des rénovations écologiques. Dans une banque, ce pourcentage pourrait représenter 50 % du montant du prêt, tandis qu’une autre banque pourrait fixer ce pourcentage à 80 %. 

Enfin, un certain nombre de banques peuvent vous accorder un prêt vert afin de protéger votre maison contre un incendie ou un vol. Certaines banques vous permettent par exemple de contracter un prêt énergie pour l’installation d’un système d’alarme, ou encore d’une échelle de secours. 

3. Le tiers-investisseur (seulement à Bruxelles)

Le tiers-investissement est une forme de financement qui n’est désormais disponible qu’à Bruxelles. Le principe est le suivant : une société tierce (le tiers-investisseur) finance la totalité de votre installation photovoltaïque. En échange, elle va percevoir les profits liés aux certificats verts (lire plus loin) qui sont générés par votre production solaire. Au bout de 10 ans, elle aura rentabilisé son investissement, et de votre côté, vous n’aurez rien payé.

Prudence tout de même avec ce système si vous le choisissez, car si le Gouvernement bruxellois décide de supprimer complètement l’octroi de certificats verts, cela risque de vous poser de nombreux problèmes financiers.

systèmes de compensations pour panneaux photovoltaiques

4. L’autofinancement

L’inconvénient avec les méthodes précitées, c’est que la mise en place des prêts peut prendre du temps, surtout si vous comparez consciencieusement vos options (et vous avez tout intérêt à le faire). C’est pourquoi il est parfois plus simple et plus rapide de financer ses panneaux photovoltaïques soi-même lorsque l’on en a les moyens. Un avantage non négligeable de cette option est l’absence de dette. De plus, payer cash pour ses panneaux ne signifie pas renoncer à leur rentabilité. En effet, votre production solaire vous permettra toujours de faire des économies appréciables sur votre facture d’électricité.

Enfin, notons que ce n’est pas parce que vous faites l’impasse sur une aide financière que vous devez subir les prix pleins de votre investissement vert. Il est en effet possible d’obtenir des réductions intéressantes sur les coûts de votre installation, notamment grâce au groupement d’achat (voir plus loin).

Les systèmes de compensations pour une installation photovoltaïque

En Wallonie : peu d’incitants encore disponibles

    • Le compteur qui tourne à l’envers
    • Possibilité d’une prime communale

En Flandre : une rentabilité rendant les soutiens obsolètes


À Bruxelles : les soutiens au photovoltaïque sont toujours là, mais…

    • Bruxelles et les certificats verts
    • Primes communales pour soutenir l’électricité verte

Pour maximiser l’investissement dans vos panneaux photovoltaïques, vous pouvez aussi compter sur des formes de financement indirectes. Il s’agit souvent de primes ou d’incitants financiers (exemple : certificats verts) qui récompensent votre investissement. D’autres mécanismes favorisent également la diminution de votre facture d’électricité grâce à votre production solaire (exemple : compteur qui tourne à l’envers).

Toutes ces aides financières ont pour but d’inciter la population à générer de l’énergie verte. Les résultats ont été tels que la plupart les Régions ont décidé de diminuer la portée des aides, voire de les supprimer complètement comme c’est le cas en Flandre. Découvrons quels sont les systèmes de compensation encore disponibles actuellement.

En Wallonie : peu d’incitants encore disponibles

Les primes émises lors de l’installation de panneaux photovoltaïques ont progressivement disparu en Wallonie. En effet, la Prime Qualiwatt a fait ses adieux en 2018 et les conditions d’octroi de certificats verts ne sont désormais plus à la portée d’un ménage wallon lambda. Quels incitants financiers reste-t-il alors pour eux ?

Le compteur qui tourne à l’envers

compteur qui tourne à l'envers

En l’occurrence, les ménages wallons peuvent encore profiter du système du compteur qui tourne à l’envers. Pour l’instant, il est toujours bel et bien maintenu, malgré l’introduction laborieuse du tarif prosumer.

Pour rappel, le compteur qui tourne à l’envers permet de compenser votre consommation d’électricité prélevée du réseau par votre production solaire. En somme, lorsque vous produisez plus d’électricité que ce que vous en consommez, votre compteur diminue. Puisque votre acompte est calculé sur le niveau de votre compteur lors de son relevé, ce système permet de rendre votre facture d’électricité bien plus légère, voire nulle dans les conditions les plus optimales.

Si votre compteur est négatif, vous ne devrez donc rien payer à votre fournisseur d’électricité. Précisons en outre que quelle que soit la quantité en négatif, le fournisseur ne vous remboursera pas de l’argent. Votre surplus de production solaire est simplement réinjecté sur le réseau sans contrepartie.

Possibilité d’une prime communale

S’il n’est plus possible d’obtenir une prime régionale, certains ménages wallons pourraient encore bénéficier d’une prime communale. C’est le cas pour les communes de Genappe et de Jemeppe-sur-Sambre par exemple. Contactez votre commune pour vous renseigner.

En Flandre : une rentabilité rendant les soutiens obsolètes

En Région flamande, produire son énergie solaire est parfaitement rentable. Par conséquent, toutes formes de prime ou d’incitant pour financer ses panneaux solaires ont désormais disparu. Les conditions d’accès au prêt régional sont elles-mêmes fortement limitées, comme nous l’avons développé précédemment.

Le système du compteur qui tourne à l’envers, lui, reste possible pour les détenteurs actuels de panneaux photovoltaïques et pour ceux qui comptent encore en installer en 2020. Après quoi, toute nouvelle installation passera automatiquement sous un système de compteur intelligent dès 2021.

Profitez de réductions exceptionnelles pour installer des panneaux photovoltaïques avant la fin des compteurs qui tournent à l’envers !

À Bruxelles : les soutiens au photovoltaïque sont toujours là, mais…

Si la Région bruxelloise est celle qui fournit le plus de soutien au photovoltaïque pour les ménages, la portée des aides a également été revue à la baisse ces dernières années.

Pour preuve, rappelons que depuis le 1er janvier 2020, les détenteurs de panneaux bruxellois ne disposent plus du système de compensation. En bref, ce système leur permettait de payer des frais de réseau uniquement sur la différence entre la quantité d’électricité qu’ils prélevaient sur le réseau et celle qu’ils y injectaient. Pour en savoir plus, consultez cet article sur la fin du système de compensation.

Bruxelles et les certificats verts

Les ménages bruxellois sont les seuls qui peuvent encore prétendre à des certificats verts. Pour rappel, ce sont des titres destinés à être revendus à des acteurs du marché de l’énergie (c’est-à-dire au gestionnaire de réseau de transport ou encore à des fournisseurs).

Actuellement, les propriétaires de panneaux peuvent recevoir 3 certificats par MWh produit, pendant 10 ans. Ils peuvent ensuite les vendre à un prix avoisinant les 93 euros par certificat (prix minimum garanti : 65 euros – source : Energuide).

Néanmoins, il est prévu que les nouvelles installations photovoltaïques bruxelloises auront droit à 17 % en moins de certificats verts à partir de juin 2020. Affaire à suivre…

Primes communales pour soutenir l’électricité verte

Plusieurs communes bruxelloises permettent à leurs citoyens de solliciter une prime pour des travaux liés à l’efficacité énergétique, en ce inclus l’installation de panneaux solaires. C’est par exemple le cas de La Hulpe. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre commune pour en savoir plus.

D’autres formes alternatives de financement pour vos panneaux solaires

Le financement participatif ou collectif


L’achat groupé de panneaux photovoltaïques

Il existent aussi des moyens de financement un peu moins répandus et qui donnent la part belle à la solidarité. Nous vous proposons de découvrir deux d’entre eux.

Le financement participatif ou collectif

Faut-il posséder une maison pour pouvoir installer des panneaux photovoltaïques ? On pourrait être tenté de répondre « oui », et pourtant ce n’est pas une fatalité. En effet, il existe un moyen intéressant de produire de l’énergie solaire, même lorsque l’on habite en copropriété : il s’agit du financement participatif. Ainsi, les copropriétaires d’un immeuble d’habitation pourraient se mettre d’accord pour investir ensemble dans des panneaux photovoltaïques, et ainsi en faire profiter tous les habitants de l’immeuble.

En général, on envisage plutôt le financement participatif pour des panneaux solaires dans le cadre de projets publics (pour une école, par exemple). Néanmoins, cette option gagnerait à s’étendre plus régulièrement aux immeubles d’habitations privées.

L’achat groupé de panneaux photovoltaïques

Nous avons examiné plusieurs formes de crédit, mais nous avons à peine évoqué cette autre façon de rendre le financement de vos panneaux solaires abordables : réduire la facture d’installation !

Pour obtenir des prix intéressants, vous pouvez éventuellement négocier vous-même avec votre installateur, ou bien vous pouvez déléguer cette tâche à un organisateur d’achat groupé. Celui-ci va réunir plusieurs ménages désireux d’installer des panneaux, puis mettre en concurrence directe plusieurs prestataires. Il sélectionnera ensuite pour vous celui qui offrerira les conditions les plus intéressantes.

Il est ainsi possible d’obtenir des réductions de prix alléchantes, difficilement négociables autrement.

Découvrez une offre adaptée à vos besoins

Les achats groupés de panneaux photovoltaïques peuvent vous permettre d’économiser jusqu’à 750 euros !

Notez que vous pouvez combiner la réduction de prix avec tout le reste : prêt, prime, compteur qui tourne à l’envers, etc. Si vous préparez bien votre projet, vous pourriez rentabiliser vos panneaux bien plus vite que vous ne le pensez !

>> Lire aussi : Wallonie : les panneaux photovoltaïques sont toujours rentables ! Nous avons fait le calcul.

Récapitulatif de tous les moyens d’alléger le financement de ses panneaux solaires

Vous l’aurez compris, préparer le financement de ses panneaux photovoltaïques n’est pas une mince affaire. Il y a beaucoup de critères à prendre en compte, et les conditions ne sont pas homogènes d’une Région à l’autre en Belgique. Néanmoins, grâce à ce guide, vous devriez désormais avoir une vue un peu plus claire sur tous les moyens que vous avez à disposition pour financer votre installation.

Voici le tableau récapitulatif :

 WallonieFlandreBruxelles
AutofinancementPas de conditions particulières
Prêts régionaux

Rénoprêt 

(max. 60.000 €)

Contacter la Région wallonne ou la SWCS

Energielening 

(max. 15.000 €)

Contacter la Région flamande

Prêt Vert

(max. 25.000 €)

Contacter la Région bruxelloise

Prêts verts bancairesDisponible
Tiers investisseurNon disponibleNon disponible

Disponible

Renseignez-vous auprès de la Région bruxelloise si nécessaire

Certificats vertsNon disponibleNon disponibleDisponible, mais limité
Primes communalesDisponibles dans certaines communesPas d’informationDisponibles dans certaines communes
Compteur qui tourne à l’enversDisponibleDisponible jusque fin 2020Non disponible
Financement participatifDisponible
Achat groupéDisponible – Jusqu’à 750 euros d’économies

Maintenant que vous savez comment le financer, êtes-vous prêt à démarrer votre projet d’installation de panneaux photovoltaïques ? Inscrivez-vous au groupement d’achat organisé par Wikipower pour recevoir une offre ! Gratuit et sans engagement.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email

Soyez le premier

à recevoir les meilleurs conseils et des astuces pour optimiser votre budget énergétique !

Plus d'articles sur le même thème

achat groupé solidaire

Wikipower lance les achats groupés solidaires

L’action #wikisolidarity de Wikipower s’est clôturée avec 23.092 euros de dons versés à la Croix-Rouge en 4 semaines. Forte de ce succès, Wikipower lance aujourd’hui un appel à projets aux ONG belges pour organiser d’autres achats groupés solidaires à l’avenir.

prix de l'isolation toiture

Tout savoir sur le prix d’une isolation toiture en 2020

Isoler son toit, c’est le premier pas vers une maison économe en énergie. Mais quel est le prix au m² pour de tels travaux d’isolation ? Quel est le budget total qu’il vous faudra prévoir ? Nous vous aidons à répondre à toutes ces questions.

Inscription à la newsletter !

Inscrivez-vous à notre newsletter et vous ne manquerez plus aucun bon plan : offres d'achats groupés en avant-première ; tarifs préférentiels ; trucs & astuces pour réduire la consommation d'énergie ; accompagnement personnalisé.

Rappel gratuit et immédiat par nos conseillers !

Rappel gratuit et immédiat par nos conseillers !