facture de gaz en Wallonie

Facture de gaz : pourquoi payez-vous plus cher en Wallonie ?

Facture de gaz : pourquoi payez-vous plus cher en Wallonie ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email
265 euros : c’est la différence entre la facture annuelle de gaz d’un ménage wallon et celle d’un ménage flamand. Pourquoi existe-t-il un tel écart entre les deux Régions ? Qu’en disent les acteurs de l’industrie de l’énergie ? Wikipower a mené l’enquête.

Depuis fin 2018, la facture de gaz annuelle des ménages est en chute libre. Le prix du gaz n’avait plus atteint un tel niveau plancher depuis plus de 10 ans. Mais attention : l’origine de cette baisse de prix provient uniquement de la composante énergie de votre facture, c’est-à-dire le prix de la molécule de gaz. Les coûts de distribution et de transport ainsi que les taxes et surcharges n’ont pas baissé, eux. Résultat, même si les factures de gaz de tous les Belges suivent la même tendance baissière, elles n’en restent pas moins très différentes d’une Région à l’autre, voire même d’une localité à l’autre. Quelle est donc la cause de ces disparités ?

Wallonie et Flandre : un écart notable pour la facture de gaz

Au mois de septembre 2020, la facture de gaz des ménages affichait les montants suivants dans chaque Région (pour une consommation annuelle de 23.260 kWh) :

drapeau wallonie

Wallonie

1.014 €

drapeau de région flamande

Flandre

749 €

drapeau region de bruxelles capitale

Bruxelles

841 €

La moyenne pour toute la Belgique, quant à elle, équivaut à 868 euros.

On remarque de suite que c’est en Wallonie que la note est la plus élevée. De fait, les ménages wallons payent en moyenne 265 euros de plus que leurs comparses flamands. Cette différence se voit d’ailleurs clairement sur la courbe du graphique ci-dessus. La facture de chauffage de gaz des Wallons y apparaît nettement supérieure à celle des autres régions et de la moyenne nationale.

Mais pourquoi donc les Wallons payent-ils plus cher pour le gaz ? La réponse se trouve dans la décomposition d’une facture d’énergie. Pour rappel, voici de quoi est composé le tarif que vous payez pour le gaz :

  • prix de la molécule d’énergie
  • coûts de transport et de distribution
  • Taxes et surcharges

En analysant une facture, on découvre rapidement que c’est au niveau des coûts de réseau de distribution que la différence entre Wallonie et Flandre se situe. 

Des coûts de réseau qui ne se valent pas

En effet, si l’on regarde les coûts de distribution pour le type de client résidentiel standard (consommation de 23.260 kWh/an, soit le client T2), on voit qu’en Flandre ils fluctuent entre 50 et 100 euros par an pour le terme fixe selon les zones. En Wallonie, ils varient plutôt entre 100 et 130 euros. Cela engendre déjà une différence notable, variant entre 30 et 80 euros. 

Mais la véritable différence se situe au niveau du terme proportionnel. Celle-ci est facturée en euro cent par kilowattheure. Bien que les prix entre Flandre et Wallonie ne diffèrent que de quelques dixièmes de centimes, cela peut prendre des proportions considérables pour une consommation totale de 23.260 kWh par année.

Ainsi, en Wallonie, les particuliers qui payent le plus de frais de distribution sont ceux dépendant du réseau d’ORES Hainaut, avec 627 €. Tandis que ceux qui bénéficient des coûts de réseau les plus avantageux sont les ménages sous la responsabilité d’ORES Luxembourg, avec 442 €.

En Flandre, les frais de distribution maximum atteignent à peine 379 € (zone desservie par Gaselwest), et la palme du plus faible coût revient à la zone anciennement couverte par IMEA, avec seulement 229 €.

coûts de réseaux pour le gaz en Belgique
Source : ENGIE

« C'est une question de législation » pour ORES

Nous avons contacté ORES pour connaître la raison de cette différence. Selon Jean-Michel Brebant, porte-parole du gestionnaire de réseau wallon, l’explication est de nature législative :

« En Belgique, la fourniture d'énergie est une compétence régionalisée. Cela veut donc dire que chaque Région a ses propres législations à ce sujet. En Wallonie, par exemple, il y a ce qu'on appelle des obligations de services publics (OSP) qui servent de filet social. Ces OSP permettent d'assurer un raccordement gratuit au gaz (moins de 8 mètres) ou encore la pose d'un compteur à budget sans frais pour le consommateur. Toutefois, ces coûts sont bien existants et doivent être répercutés d'une manière ou d'une autre. Ils se retrouvent donc dans les coûts de distribution. C'est pourquoi il peut y avoir des différences notables entre Régions selon les décrets appliqués, mais aussi entre secteurs suivant leur densité de population et le développement du réseau. »

Jean-Michel Brebant, Porte-parole d'ORES

Jean-Michel Brebant rappelle ensuite que les gestionnaires de réseau ne peuvent pas non plus fixer n’importe quel prix : 

« Le calcul de ces coûts de distribution n'est pas aléatoire. Ceux-ci sont soumis à la méthodologie de calcul du régulateur (ndlr : la CWaPE). Celui-ci est ensuite chargé de vérifier les calculs, puis d'approuver les tarifs si tout est conforme. »

Il ajoute finalement :

« Ce n'est pas impossible que les prix évoluent dans un autre sens dans le futur. On sait que le Parlement wallon envisage l'abandon des compteurs à budget, par exemple. Au final, c'est une question de législation. »

Pour Fluvius, l’urbanisation joue un rôle important

Ainsi, les coûts sociaux ont une influence sur les coûts de distribution, mais l’urbanisation des zones géographiques joue également un rôle non négligeable. Avec des zones plus urbanisées et denses, la Flandre est en effet capable de répercuter les coûts d’entretien de réseau sur plus de clients.

Isabel Van Cutsem, porte-parole du gestionnaire de réseau flamand Fluvius, précise par ailleurs que le coût d’entretien par kilomètre de réseau est répercuté sur plus de ménages dans le nord du pays. Cela est dû à un décret en Flandre qui vise à connecter 98 % des zones urbaines et 95 % des zones rurales au réseau de gaz. De ce fait, un nombre croissant de ménages flamands ont accès au gaz naturel, ce qui permet de mieux répartir les coûts de distribution.

Le cas des zones à faible démographie

Néanmoins, on remarque aussi en Wallonie que des zones à faible densité de population, comme la province du Luxembourg, bénéficient aussi de faibles coûts de réseau. L’explication tient à l’étendue très limitée du réseau de gaz parmi les communes luxembourgeoises, ce qui entraine des coûts d’entretien peu élevés.

En outre, bien que les tuyaux de gaz d’ORES traversent peu de communes luxembourgeoises, ils permettent de raccorder un grand nombre proportionnel de ménages. Il en résulte que le nombre d’habitations raccordées au réseau par kilomètre de canalisation est supérieur au Luxembourg (145) que dans le Hainaut (60). Cela se traduit donc par des coûts d’entretien moins élevés par habitant dans la province luxembourgeoise que dans l’hennuyère.

Taxes et surcharges : un autre point d’attention

Isabel Van Cutsem de Fluvius pointait également du doigt le poids des taxes et surcharges pour expliquer la différence de facture entre Wallons et Flamands.

La CREG (régulateur fédéral) montre en effet dans ses études que cette composante de la facture en Wallonie dépasse fortement celle en Flandre. En réalité, cette composante comprend certains éléments qui sont comptabilisés dans les coûts de réseau et de transport tels qu’ils apparaissent sur vos factures. Le régulateur les a simplement comptabilisés à part pour donner une représentation plus précise de chaque composante.

Tous les facteurs jouent un rôle

Finalement, Antoine Thoreau, directeur de la CWaPE (le régulateur wallon), résume assez bien la situation en Wallonie :

« Les différences entre les coûts de distribution des gestionnaires de réseaux, voire entre les différents secteurs tarifaires au sein du gestionnaire de réseau ORES, sont dues à plusieurs facteurs, dont les principaux sont le caractère urbain ou rural du territoire desservi, le type de clientèle (résidentielle ou professionnelle/industrielle), le volume de prestations relatives aux obligations de service public réalisées par le gestionnaire de réseau, le niveau de vétusté du réseau ainsi que le niveau d’efficience du gestionnaire de réseau. »

Antoine Thoreau, directeur de la CWaPE

Conclusion

Avec le recueil de tous ces témoignages, nous pouvons conclure que les consommateurs wallons souffrent surtout de coûts sociaux plus importants et d’une moindre densité de population. Son profil démographique est bien différent de celui de la Région flamande, et cela entraîne forcément des disparités de coût importantes.

En outre, nous n’avons pas abordé le cas particulier de Bruxelles. Son réseau géré par Sibelga présente également ses propres spécificités qui complexifient d’autant plus les comparatifs inter-Régions.

Pour Maxime Beguin, CEO de Wikipower, il est inconcevable d’imaginer le consommateur wallon sans aucune marge de manœuvre pour réduire sa facture.

« Même si le transport et la distribution sont des activités non soumises à la concurrence, le consommateur a toujours la possibilité de faire baisser sa facture en comparant les fournisseurs. Grâce à la composante énergie, qui représente près de 40% du montant de la facture de gaz, il reste une carte à jouer. Entre septembre 2019 et septembre 2020, les consommateurs belges ont pu bénéficier d’une réduction de 15,8 % sur leur facture de gaz annuelle. Il faut en profiter : comparez votre contrat de gaz et choisissez un contrat à prix fixe pour bloquer les tarifs avant toute hausse éventuelle. »

Maxime Beguin, Directeur général de Wikipower

Au final, pour le consommateur averti, la meilleure façon d’influencer sa facture de gaz est donc de réduire au maximum sa composante prix de l’énergie. Pour cela, Wikipower peut vous aider en vous proposant des tarifs attrayants à travers nos achats groupés d’énergie, ou en vous informant des meilleures astuces pour réduire votre consommation.

Enfin, pour toute question complémentaire, notre équipe de conseillers en énergie se tient gratuitement à votre disposition au 0800 37 533.

Faites des économies sur vos factures d'énergie !

Les prix du gaz sont au plus bas, profitez-en pour choisir un nouveau contrat de gaz avantageux !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email

Soyez le premier

à recevoir les meilleurs conseils et des astuces pour optimiser votre budget énergétique !

Wikipower : Ambassadrice des Trends Gazelles

Une entreprise liégeoise en plein essor : Wikipower poursuit sa croissance et décroche le prix de Trends Gazelles nationale pour l’année 2020, dans la catégorie « Petites entreprises ».

Plus d'articles sur le même thème

[Communiqué de presse] Le Brabant wallon : champion en économies sur les factures d’énergie

Depuis plusieurs années, les communes de Rixensart, La Hulpe et Chaumont-Gistoux s’associent à la
plateforme de conseil en énergie Wikipower pour organiser un achat groupé annuel d’électricité verte
et de gaz. Sur l’ensemble du territoire belge, les 3 communes du Brabant Wallon se hissent en haut du
podium pour leur participation record : 1 ménage sur 5 inscrits à Rixensart et La Hulpe et près d’1
ménage sur 8 à Chaumont-Gistoux.

[Communiqué de presse] Des villes et communes belges aident leurs habitants à économiser 50% sur le prix de l’énergie

Cette année, neuf villes et communes s’associent à la plateforme de conseil en énergie Wikipower pour organiser un achat groupé d’électricité verte et de gaz. Disponible jusqu’au 23 décembre, l’offre du 2ème semestre 2020 proposée aux habitants de Rixensart, La Hulpe, Chaumont-Gistoux, Genappe, Seraing, Tournai, Thuin, Braine-le-Comte et Ganshoren bat tous les records en proposant d’économiser aux citoyens en moyenne 300 euros sur leur facture d’énergie.

[Communiqué de presse] Se chauffer au gaz coûte plus cher aux Wallons

Cet hiver, plus besoin de tergiverser : se chauffer au gaz est une des solutions les plus économiques. Oui, mais pas partout. 239,29 euros : c’est la différence entre la facture annuelle de chauffage d’un ménage wallon et celle d’un ménage flamand, à consommation identique !

Inscription à la newsletter !

Inscrivez-vous à notre newsletter et vous ne manquerez plus aucun bon plan : offres d'achats groupés en avant-première ; tarifs préférentiels ; trucs & astuces pour réduire la consommation d'énergie ; accompagnement personnalisé.

Rappel gratuit et immédiat par nos conseillers !

Rappel gratuit et immédiat par nos conseillers !