prime-renovation

Quelles sont les primes à la rénovation en Belgique et quel est leur fonctionnement ?

Quelles sont les primes à la rénovation en Belgique et quel est leur fonctionnement ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email
Vous souhaitez entreprendre des travaux de rénovation dans votre habitation ? La bonne nouvelle, c'est que vous bénéficiez de prime pour ce faire ! Ces dernières sont octroyées par Régions et par types de travaux. Nous vous expliquons donc quels sont les travaux éligibles aux primes rénovation en Belgique mais aussi, vous détaillons les conditions à remplir pour en bénéficier ainsi que l'ensemble des démarches à effectuer.

Quelles sont les primes à la rénovation en Région wallonne ?

Depuis le 1er juin 2019 en Wallonie, les primes à la rénovation ont fusionné avec les primes Energie. Cumulables, ces aides portent dès lors principalement sur les audits énergétiques, les travaux de rénovation et d’isolation ainsi que l’installation de nouveaux dispositifs écologiques.

>> Lire aussi : Du nouveau pour les primes énergie en Wallonie : des aides simplifiées à la rénovation !

Retrouvez-ci dessous la liste des différents types de travaux éligibles à la prime rénovation en Wallonie ainsi que leur montant.

Prime à la rénovation : travaux de toiture

On dénombre trois types de travaux éligibles aux primes à la rénovation et relatifs à votre toiture :

  1. Le remplacement de la couverture de votre toit (minimum un versant de la toiture). Le montant de base de la prime s’élève à 6 €/m2 pour une surface maximale de 150 m2 ;
  2. L’appropriation de la charpente, à savoir le fait de la rendre appropriée à l’isolation. Le montant initial de la prime est de 250 € ;
  3. Le remplacement d’un dispositif de collecte et d’évacuation des eaux de pluie dont le montant de base s’élève à 100 €.

En ce qui concerne la couverture et/ou la charpente, des travaux d’isolation sont obligatoires. Ces derniers doivent être effectués à l’aide d’un matériau dont le coefficient de résistance thermique est supérieur ou égal à 4,5 m2K/W (Kelvin par Watt). De plus, vous pouvez jumeler les primes à la rénovation avec celles à l’isolation.

Qu’est-ce que le coefficient de résistance thermique ? Il s’agit d’une donnée informant de la capacité de résistante au froid et/ou à la chaleur d’un matériau. Ainsi, plus il est élevé, plus le matériau est considéré comme étant résistant.

Travaux sur les murs et les sols

Dans le tableau ci-dessous, retrouvez l’ensemble des primes à la rénovation dédiées aux murs et aux sols de votre habitation.

Type de travauxDétails des travauxMontant de base de la prime
Assèchement des murs pour contrer les soucis d’étanchéité
    Infiltration par les murs extérieurs
    Humidité ascensionnelle depuis le pied du mur
    5 €/m2 avec un plafond de 150m2 pour l’infiltration par les murs extérieurs
    6 €/m courant avec un plafond de 75 mètres courant pour l’humidité ascensionnelle
Renforcement, démolition ou reconstructions des murs instables
    Les travaux ne peuvent pas dépasser l’équivalent de 30 % de la surface des murs extérieurs, y compris les baies et les murs mitoyens
    8 €/m2 avec un plafond de 150m2
Remplacement des supports des aires de circulation d’un ou plusieurs locaux
    Le remplacement des aires de circulation elles-mêmes ainsi que de leurs sous-couches et des plinthes sont inclues
    5 €/m2 avec un plafond de 150m2
Remplacement ou traitement des éléments d’un immeuble attaqué par la mérule
    /
    250 €
Travaux visant à éliminer le radon (gaz radioactif)
    Installation de ventilation à l’air libre pour les caves et/ou vides ventilés
    Etanchéité des membranes ou des portes du sous-sol
    L’ensemble des travaux conseillés dans les rapports du SAMI (Service d’Analyse des Milieux Intérieurs)
    250 €

Quelles sont les primes à la rénovation à Bruxelles ?

Les primes à la rénovation en Région bruxelloise sont plus complexes et complètes que sa consœur wallonne puisqu’on en dénombre, au total, une douzaine.

De plus, depuis le 1er janvier 2022, les primes énergie, d’embellissement des façades et de rénovations ont fusionnées et s’appellent désormais « primes Renosolutions« . Leur montant varie selon votre catégorie de revenus (I, II ou III).

>> Pour en savoir plus sur les catégories de revenus, consultez le site d’Environnement Brussels

Travaux pour la stabilité de l'immeuble

Des primes sont octroyées pour des travaux visant à renforcer, à construire ou à remplacer les fondations, les structures métalliques, les éléments structurels en bois ou en béton armé ou encore, la maçonnerie portante. L’ouverture et la fermeture des baies des murs porteurs est également inclue dans cette prime. D’autres travaux relatifs à la structure de votre habitation (plancher en bois ou béton armé) y sont aussi éligibles.

Le montant de la prime se calcule sur base d’un pourcentage du montant total de la facture, par catégorie de revenus : 

  • 30 % de la facture pour la catégorie I ;
  • 50 % de la facture pour la catégorie II ; 
  • 70 % de la facture pour la catégorie III.

Travaux sur votre toiture

Les travaux effectués sur votre toiture sont divisés en trois catégories distinctes :

  1. La couverture ;
  2. La structure du toit :
  3. Les accessoires.

Nous vous détaillons les travaux réalisables ainsi que le montant de base des primes dans le tableau ci-après.

Type de travauxDétails des travauxMontant maximum des travaux
Couverture du toit
    Etanchéité d’une toiture plate ou inclinée
    Récupération ou replacement des tuiles
    Couverture en bardeaux de bois, tuiles céramiques, ardoises naturelles ou tout autre matériau
    60 €/m2 pour la catégorie I
    70 €/m2 pour la catégorie II
    80 €/m2 pour la catégorie III
Structure du toit
    Placement ou replacement des structures visées à supporter la couverture du toit, y compris un renforcement de la structure qui supporterait les toitures vertes ou réservoirs
    30 €/m2 pour la catégorie I
    40 €/m2 pour la catégorie II
    50 €/m2 pour la catégorie III
Accessoires du toit
    L’ensemble des accessoires d’une toiture plate ou inclinée tels que les corniches, les descentes d’eau, la structure et l’étanchéité des lucarnes, les tourelles, les fenêtres toitures, les gouttières
    La démolition et la reconstruction des souches de cheminées extérieures, sauf leur cimentation
    30 €/m2 pour la catégorie I
    40 €/m2 pour la catégorie II
    50 €/m2 pour la catégorie III

Jusqu'à - 10% sur vos travaux d'isolation !

Inscrivez-vous à notre achat groupé d’isolation

Travaux pour traiter la mérule, l'humidité et l'aération

En ce qui concerne les traitements contre l’humidité, les travaux éligibles à la prime sont :

  • La répartition et l’assèchement des murs ;
  • L’injection de produits hydrofuges ;
  • L’insertion d’une membrane étanche dans la maçonnerie ;
  • Le dégagement des murs enterrés ;
  • Le cuvelage, à savoir le revêtement d’un puit afin de le rendre étanche ou à le consolider.

Le montant de la prime correspond au pourcentage de la facture totale des travaux : 

  • 30 % maximum pour la catégorie I ;
  • 50 % maximum pour la catégorie II ;
  • 80 % maximum pour la catégorie III.

Pour le traitement contre les champignons, la moisissure et les insectes les travaux qu’il est possible d’effectuer sont :

  • Le décapage et la destruction des enduits et des plafonnages contaminés ;
  • Le traitement du bois ;
  • L’enlèvement des boiseries endommagées et atteintes ;
  • L’injection et/ou la pulvérisation de sols fongicides, le forage et la pose de cartouches fongicides.

Pour être éligible à la prime, une analyse préalable doit obligatoirement avoir été effectuée par un laboratoire compétent. Quant au montant de la prime, il s’agit également d’un pourcentage du montant total de la facture des travaux :

  • 30 % maximum pour la catégorie I ;
  • 50 % maximum pour la catégorie II ;
  • 80 % maximum pour la catégorie III.

Enfin, en ce qui concerne la ventilation de votre habitation, tous les dispositifs assurant une ventilation conforme aux exigences PEB sont éligibles à la prime. Les montants des travaux maximum se situent entre :

  • 1550 € et 2230 € par logement, en fonction de votre catégorie de revenus, pour s’équiper d’un système de ventilation mécanique contrôlée à simple flux ;
  • 3000 € et 4300€ par logement, en fonction de votre catégorie de revenus, pour s’équiper d’un système de ventilation mécanique contrôlée à double flux.

>> Lire aussi : Qu’est-ce qu’un certificat PEB et à quoi sert-il ?

Prime pour votre installation électrique et/ou au gaz

Vous pourrez bénéficier d’une prime à la rénovation pour le remplacement d’une partie ou de la totalité de votre installation électrique uniquement si vous effectuez un contrôle de cette dernière par un organisme agréé. La prime équivaut au pourcentage du montant total de la facture :

  • 30 % maximum pour la catégorie I ;
  • 50 % maximum pour la catégorie II ;
  • 70 % maximum pour la catégorie III.

Concernant votre installation au gaz, vous serez éligible à la prime dans le cadre d’un placement ou d’un remplacement de vos conduites de gaz. Cependant, le compteur n’est pas inclus dans ce cadre. Un contrôle de votre installation est également obligatoire après avoir effectué vos travaux. Quant au montant de la prime, il correspond au pourcentage du montant de la facture des travaux :

  • 30 % maximum pour la catégorie I ;
  • 50 % maximum pour la catégorie II ;
  • 70 % maximum pour la catégorie III.

Pas encore inscrit·e à l’achat groupé d’électricité et de gaz ?

Faites le vite pour économiser en moyenne 245 € par an sur votre facture d’énergie !

L'isolation thermique et acoustique de votre habitation

Les travaux concernés par cette prime sont :

  • Pour l’isolation thermique : la toiture, le plancher, les murs séparant un local chauffé d’un autre local non chauffé ou de l’extérieur ;
  • Pour l’isolation acoustique : les murs et/ou le plancher séparant deux logements.

Le coefficient de résistance thermique de l’isolant doit être supérieur ou égal à 4m2 K/W en ce qui concerne la toiture et égal ou supérieur à 2m2 K/W pour les planchers et les murs.

Quant au montant de la prime, elle est calculée au m2 et varie en fonction de votre catégorie de revenus :

  • 35 €/m2 pour la catégorie I ;
  • 45 €/m2 pour la catégorie II ;
  • 55 €/m2 pour la catégorie III.

>> 2022 : quelles sont les primes énergie disponibles à Bruxelles ?

Les primes concernant l'enveloppe du bâtiment

Par « enveloppe du bâtiment« , nous entendons : le bardage, les enduits ainsi que les châssis et portes. Retrouvez les détails de ces primes ci-dessous.

 

Type de travauxDétails des travauxMontant maximum des travaux
Bardage
    Par l'intérieur
     
    Par l'extérieur
     
    En coulisses
    35€/m2 pour la catégorie I 40€/m2 pour la catégorie II 45€/m2 pour la catégorie III
    50€/m2 pour la catégorie I 70€/m2 pour la catégorie II 90€/m2 pour la catégorie III
    20€/m2 pour la catégorie I 25€/m2 pour la catégorie II 30€/m2 pour la catégorie III
Enduits
    Travaux de cimentation complète ou partielle sur les murs extérieurs ou sur un isolant thermique
    Rejointement ou évidement des joints
Accessoires du toit
    L’ensemble des accessoires d’une toiture plate ou inclinée tels que les corniches, les descentes d’eau, la structure et l’étanchéité des lucarnes, les tourelles, les fenêtres toitures, les gouttières
    La démolition et la reconstruction des souches de cheminées extérieures, sauf leur cimentation
    30% du montant de la facture pour la catégorie I
    40% du montant de la facture pour la catégorie II
    50 %du montant de la facture pour la catégorie III
Châssis ou portes
    Réparation de châssis et placement de double ou triple vitrage
    Placement de nouveaux châssis en bois labellisés FSC ou PEFC avec double ou triple vitrage
    Placement de nouveaux châssis en bois non labellisés avec double ou triple vitrage
    Réparation des portes extérieures situées sur la façade avant
    Entre 40 et 140 €/m2 en fonction du matériau (bois, PVC ou métal) et de la catégorie de revenus
    Entre 130 et 260 €/m2
    Entre 60 et 90 €/m2 en fonction de la catégorie de revenues

Primes pour votre chauffage et vos sanitaires

Type de travauxDétails des travauxMontant de la prime
Chaudière au gazRemplacement du système de chauffage par une chaudière au gaz de label énergétique A et d'une puissance inférieure ou égale à 100 kW
    Pour les installations de 40 kW : entre 700 et 1200 € par installation
    Pour les installations d'une puissance comprise entre 40 et 100 kW : 5 €/kW économisé
Pompe à chaleur
    Pour le chauffage uniquement
    Combinée avec l'eau chaude sanitaire
    Entre 4250 et 4750 € par logement
    Entre 1400 et 1600 € par logement
Radiateur à basse température Si l'installation est compatibleEntre 75 et 200 € par pièce
Chauffe-eau au gaz Chauffe-eau sans ballon d'eau chaude et sans veilleuseEntre 500 et 600 € par installation

Les primes pour les citernes à eau de pluie

Dans le cadre de travaux de réparation, de remplacement ou de placement d’une citerne à eau de pluie d’une capacité maximum de 1000 litres par logement, ainsi que le placement d’une pompe et le raccordement à une chasse de WC minimum, le montant maximum de la prime s’élève à :

  • 60 €/m2 pour la catégorie de revenus I ;
  • 75 €/m2 pour la catégorie de revenus II ;
  • 90 €/m2 pour la catégorie de revenus III.

Quelles sont les primes à la rénovation en Flandre ?

En Flandre, on dénombre quatre catégories de travaux éligibles à la prime à la rénovation :

  1. Les éléments structurels de votre habitation ;
  2. La toiture ;
  3. Les menuiseries extérieures ;
  4. Les installations techniques.

Concernant le montant des primes, le système diffère des Régions wallonne et bruxelloise puisque, pour la majeure partie des travaux, il s’agit d’un quota correspondant au montant total des travaux, à l’exception des installations techniques qui ont un prix maximum fixe. De manière générale, la prime s’élève à 20 ou 30 % maximum du montant total des travaux.

>> Retrouvez toutes les informations sur le montant des primes à la rénovation en Flandre

Les éléments structurels de votre habitation

Cette catégorie comprend les fondations et murs (non) porteurs de votre logement, les planchers porteurs ainsi que les escaliers intérieurs fixes. Les travaux concernés sont, par exemple :

  • La démolition des murs intérieurs et extérieurs, la construction de nouveaux murs et tous les éléments porteurs tels que les poutres et colonnes ;
  • Les finitions des murs tels que le bardage ou le plâtrage ;
  • Les traitements adaptés aux problèmes d’humidité et de mérules des murs ainsi que ceux adaptés aux murs souterrains pour contrer les infiltrations d’eau ;
  • Le système de jointement de la façade ;
  • La démolition et la construction des planchers porteurs et des escaliers ;
  • L’isolation de la façade, du plancher des combles.

Cependant, les plafonds, les carreaux des murs intérieurs et du sol ainsi que le revêtement ne sont pas concernés par la prime à la rénovation.

La toiture

Toiture végétale

Pour obtenir une prime à la rénovation, vous pourrez effectuer les travaux suivants sur votre toiture :

  • Le renouvellement complet ou partiel de votre toit et/ou de sa structure ;
  • La réparation ou le renouvellement de la sous-toiture ;
  • Le traitement des structures du toit contre les champignons et les insectes ;
  • L’installation ou le remplacement des gouttières et des systèmes d’évacuation des eaux de pluie ;
  • L’installation ou le remplacement des ouvertures du toit telles que les fenêtres, les lucarnes, les coupoles, les cheminées ou encore, les puits de lumière ;
  • L’isolation de votre toiture ou du plancher de votre grenier, qui doit obligatoirement se faire en même temps que le remplacement des structures du toit.

Les menuiseries extérieures

Sont compris dans cette catégorie :

  • La démolition et l’installation des éléments constituant la menuiserie extérieure (fenêtres et portes extérieures) dont les verres doivent être d’un coefficient de conductivité thermique inférieur ou égal à 1,1 W/m2 K ;
  • Les volets et la finition intérieure ou extérieure, pour autant que de nouvelles fenêtres ou portes extérieures aient été installées.

Cependant, les travaux effectués sur les portes de garages, les vérandas, la peinture extérieure et le renouvellement du simple vitrage ne sont pas inclus dans l’obtention de la prime.

Les installations techniques

Les installations techniques comprennent votre chauffage central, vos sanitaires ainsi que votre installation électrique.

En ce qui concerne le chauffage central, vous pourrez bénéficier d’une prime pour l’installation d’une nouvelle chaudière à haut rendement labellisé ou d’une chaudière à pellets ou au bois.

Vis-à-vis de votre installation électrique, vous pourrez la renouveler complètement ou de manière partielle et y intégrer également les coûts de raccordement et l’installation d’un compteur. Cependant, votre installation doit faire l’objet d’un contrôle de conformité afin d’être valable et éligible à la prime.

Toutefois, les installations photovoltaïques, les appareils électriques et les éclairages ainsi que la domotique ne sont pas inclus dans ce système de primes.

Enfin, en ce qui concerne vos sanitaires, vous pourrez :

  • Renouveler vos appareils existants, y compris les accessoires tels que les robinets et les tuyaux ;
  • Installer maximum une douche, une baignoire, deux lavabos et un WC, pour autant que votre logement n’en soit pas déjà équipé.

Qui a droit à la prime rénovation en Belgique ?

Les primes Energie, de manière générale, relèvent des compétences régionales. Les conditions d’octroi sont donc mises en place par les Régions, bien qu’elles soient sensiblement similaires d’une partie à l’autre du pays.

En Wallonie, les conditions pour obtenir une prime à la rénovation sont :

  • Etre majeur ;
  • Etre (co) propriétaire, usufruitier ou nu-propriétaire ;
  • Avoir des revenus imposables perçus en 2020 inférieurs ou égaux à 97 700€ annuels si vous introduisez votre demande en 2022 ;
  • Vous engager, dans les douze mois prenant cours à la date de liquidation de la prime, à vivre pendant cinq ans minimum dans le logement à titre de résidence principale OU à le mettre à disposition d’une agence immobilière sociale pour minimum six ans OU à mettre gratuitement votre logement à disposition d’un allié ou parent jusqu’au deuxième degré pour minimum un an.

Quant au logement, la Région wallonne exige qu’il doit être situé sur le territoire wallon, qu’il doit être reconnu améliorable par un estimateur public lors d’une visite préalable et qu’il doit avoir connu une première occupation en tant que logement il y au moins vingt ans.

A Bruxelles, le gouvernement demande que les propriétaires s’engagent à s’installer dans leur habitation après la fin des travaux de rénovation, pour minimum cinq ans, et qu’ils y soient domiciliés dès le début de la procédure. Le propriétaire a interdiction de vendre son bien, de le mettre en location ou l’incorporer à une société. Le logement doit se situer en Région bruxelloise et doit avoir été construit il y a minimum trente ans avant l’année d’introduction de la prime.

Enfin, en Flandre, vous devez obligatoirement être propriétaire (y compris co-propriétaire et usufruitier) pour introduire une demande de prime mais ne pouvez pas être propriétaire d’une autre habitation. Chaque occupant de l’habitation doit percevoir des revenus imposables et cosigner la demande de prime, à l’exception des enfants et petits-enfants. Le logement doit être situé en Région flamande et avoir minimum trente ans.

Comment obtenir vos primes à la rénovation ?

En Wallonie, on dénombre cinq étapes distinctes pour l’obtention de la prime à la rénovation :

  1. L’envoi d’un avertissement préalable au département du Logement qui précise la nature des travaux que vous souhaiteriez entamer ;
  2. La visite d’un estimateur public mandaté par l’Administration ;
  3. La réalisation des travaux dans les deux ans suivant l’envoi de l’audit de l’estimateur public ;
  4. L’introduction de la demande de prime dans les quatre mois suivant la facture finale de vos travaux ;
  5. Le versement de la prime, pour autant que votre dossier soit complet, auquel cas vous bénéficiez de 70 jours pour le mettre en ordre et le renvoyer.

>> Retrouvez le formulaire de demande de prime à la rénovation

A Bruxelles, vous devez envoyer un formulaire de demande prime. Vous êtes tenu d’effectuer les travaux une fois votre dossier validé, auquel cas, les primes seront annulées. Une fois votre dossier dument complété :

  • Un délégué de l’Administration vient visiter votre logement afin d’inspecter l’état de ce dernier ;
  • Vous recevez un accusé de réception vous informant des travaux ayant été acceptés, une estimation du montant total de la prime et la permission du commencement des travaux ;
  • Vous avez ensuite deux ans pour effectuer la totalité des travaux et devez en avoir informé l’Administration via un formulaire ;
  • Une fois votre formulaire validé, vous recevez un accusé de réception dans les deux semaines, vous indiquant la date de venue de l’Administration pour une visite de contrôle post-travaux ;
  • Dans les trente jours suivant la visite, vous recevez un courrier attestant l’octroi et le montant des primes à percevoir. La prime vous est versée dans les trente jours suivant l’envoi du courrier.

En Flandre, la demande de prime peut être introduite après les travaux et la facturation de ces derniers pour certaines catégories. Vous pouvez désormais envoyer votre demande de prime par voie numérique via un formulaire dédié.

Vous désirez vous tenir au courant des dernières avancées en termes d’énergie ? Alors abonnez-vous à la newsletter de Wikipower pour rester connecté !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email

Soyez le premier

à recevoir les meilleurs conseils et des astuces pour optimiser votre budget énergétique !

Wikipower : Ambassadrice des Trends Gazelles

Une entreprise liégeoise en plein essor : Wikipower poursuit sa croissance et décroche le prix de Trends Gazelles nationale pour l’année 2020, dans la catégorie « Petites entreprises ».

Plus d'articles sur le même thème

prix de l'isolation toiture

Tout savoir sur l’isolation toiture : prix, toiture plate et inclinée, fonctionnement et matériaux

Vous désirez entreprendre des travaux d’isolation toiture dans votre habitation mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Dans ce guide complet, nous vous expliquons quelles sont les diverses méthodes d’isolation toiture en fonction de la forme de cette dernière (plate ou en pente). Nous vous dévoilons également les prix au m2 de chaque type de travaux ainsi que les matériaux permettant une isolation optimale de votre toit. Enfin, nous vous expliquons les systèmes de primes mis en place par Région et vous détaillons notre concept d’achat groupé afin de vous permettre d’économiser jusqu’à 10 % sur vos travaux !

consommation d'une guirlande lumineuse de Noel

Votre guirlande de Noël gaspille-t-elle de l’énergie ?

Une consommation électrique tout en douceur pour un Noël plus vert, cela vous tente ? Dans cet article, vous découvrirez comment estimer la consommation de vos guirlandes lumineuses ainsi que nos conseils pour la limiter.

Inscription à la newsletter !

Inscrivez-vous à notre newsletter et vous ne manquerez plus aucun bon plan : offres d'achats groupés en avant-première ; tarifs préférentiels ; trucs & astuces pour réduire la consommation d'énergie ; accompagnement personnalisé.

Rappel gratuit et immédiat par nos conseillers !

Rappel gratuit et immédiat par nos conseillers !