compteur-panneaux-photovoltaiques

Quel type de compteur installer avec vos panneaux photovoltaïques ?

Quel type de compteur installer avec vos panneaux photovoltaïques ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email
Quel compteur avec vos panneaux photovoltaïques ? Si vous venez de faire installer des panneaux solaires, il n'est pas toujours simple de savoir vers quel modèle de compteur électrique se tourner. Ensemble, faisons un tour d'horizon des divers compteurs d'électricité existants et vérifions leur compatibilité avec votre installation de panneaux solaires.

Le compteur simple ou mono-horaire

Le compteur simple ne dispose que d’un seul index de consommation. Cela signifie que, peu importe l’heure ou le jour, vous payerez toujours le même tarif auprès de votre fournisseur d’énergie.

La compatibilité entre les compteurs simples et les panneaux photovoltaïques dépend principalement de la Région dans laquelle vous vivez et du système qui y est mis en place.

>> Lire aussi : Quels sont les différents types de compteurs électriques ?

En Wallonie : compteur qui tourne à l'envers et tarif prosumer

En Wallonie, le compteur simple n’impacte pas vos panneaux solaires ni votre consommation étant donné que le compteur tourne à l’envers. Cela signifie que lorsque vous consommez de l’électricité, il tourne normalement mais lorsque vous en produisez et en injectez donc dans le réseau, il tourne dans le sens inverse. Ainsi, si votre relevé d’index annuel est identique à celui de l’année précédente, cela signifie que votre consommation est égale à votre production. Si ce n’est votre redevance fixe annuelle, vous n’aurez rien à payer auprès de votre fournisseur d’énergie.

Cependant, la situation a légèrement évolué et un nouveau facteur est à prendre en compte. Depuis le 1er octobre 2020, le tarif prosumer a fait son entrée sur le territoire wallon, au grand dam de certains prosumers. Pour rappel, il est ajouté à la facture d’électricité des propriétaires d’installations photovoltaïques dont la puissance est inférieure ou égale à 10 kVa. Ainsi, ils participent, au même titre que le reste de la population, à l’entretien du réseau de distribution.

Les Wallons ont alors le choix entre deux tarifs prosumer :

  • Le tarif capacitaire (forfaitaire) qui est calculé par le gestionnaire de réseau en fonction de la puissance de l’installation solaire. Ce tarif est recommandé si l’auto-consommation estimée ne dépasse pas 37,6 % de la production totale ;
  • Le tarif proportionnel (ou réel) qui est adapté aux prosommateurs consommant plus de 37,6 % de leur production d’électricité totale. L’auto-consommation est alors privilégiée. Le client paie toutefois les coûts de réseau attribués à son GRD ainsi que les kWh réellement prélevés.

>> En savoir plus sur le tarif prosumer en Wallonie

À Bruxelles : la fin du système de compensation et la diminution d'octroi des certificats verts

Le compteur qui tourne à l’envers est également connu sous l’appellation de « système de compensation ». À Bruxelles, ce mode de fonctionnement a disparu depuis le 1er janvier 2020. Les Bruxellois disposant d’une installation photovoltaïque doivent désormais obligatoirement s’équiper d’un compteur double-flux dont nous vous parlons plus bas dans cet article. Avec ce système, ils paient les coûts de réseau uniquement sur les kWh réellement prélevés sur ce dernier. Cependant, la compensation (à savoir, le prélèvement et l’injection) est toujours d’application sur la partie énergie. On parle alors de compensation partielle.

L’autre changement majeur concernant les panneaux solaires à Bruxelles n’est autre que la diminution de l’octroi des certificats verts pour les nouvelles installations. Depuis l’entrée en vigueur de cette nouveauté, soit le 1er janvier 2021, la distribution des certificats verts a baissée de 17 % et est donc passée de 3 à 2,4 certificats verts pour les productions de 1000 kWh et les installations d’une puissance inférieure à 10 kVa.

Le saviez-vous ? Les certificats verts ont pour but d’inciter les consommateurs à installer des panneaux photovoltaïques chez eux. Une fois reçus, ils les revendent à leur fournisseur qui, de leur côté, sont dans l’obligation d’en racheter un certain quota proportionnel à leur production d’énergie annuelle. De manière générale, les certificats verts sont octroyés pour une période de dix ans.

>> Certificats verts à Bruxelles : quelle est la situation en 2021 ?

En Flandre : le tarif d'injection

Si vous disposez d’un compteur simple, le système mis en place en Flandre est identique à celui de la Wallonie : votre compteur tourne donc à l’envers et est jumelé avec le tarif prosumer.

Cependant, pour toutes les nouvelles installations photovoltaïques effectuées après le 1er janvier 2021, un compteur numérique sera automatiquement installé. Dans ce cas, les propriétaires de panneaux bénéficieront du tarif d’injection, équivalant à la quantité d’électricité excédentaire réinjectée sur le réseau, qui leur sera versée par leur fournisseur. Néanmoins, il est à noter que son montant est généralement plus bas (environ 5 fois moins élevé) que celui d’une facture d’électricité classique puisque les coûts annexes (transport, distribution) n’y sont pas inclus.

Le saviez-vous ? Le compteur numérique sera obligatoire pour tous les prosumers flamands d’ici 2025.

Que faire si vous disposez d'un compteur bi-horaire et d'une installation photovoltaïque ?

Un compteur bi-horaire dispose de deux index de consommation ; un de jour et un de nuit, ce dernier étant facturé à un prix plus attractif. De manière générale, il est donc recommandé d’utiliser vos électroménagers les plus énergivores (lave-linge, lave-vaisselle…) durant les heures creuses (en semaine de 22 h à 7 h et tout le week-end).

Si vous avez installé des panneaux photovoltaïques alors que vous aviez un compteur bi-horaire, vous devrez analyser le rapport entre votre consommation et votre production d’électricité. On ressence deux cas de figure principaux :

  • Votre installation vous permet de couvrir l’entièreté de votre consommation de jour ? Dans ce cas, vous ne devrez payer que votre consommation en heure creuse ainsi que votre redevance fixe annuelle.
  • Si vous produisez plus que ce que vous ne consommez en journée et si vous utilisez le compteur bi-horaire à bon escient, le changer pour un compteur simple prête à réfléchir. Pourquoi ? Tout simplement car le surplus de production d’électricité ne peut être compensé qu’avec votre consommation de jour et non de nuit. En d’autres termes, si vous produisez trop d’électricité et que vous ne la consommez pas en journée, elle sera définitivement perdue !

Vous hésitez toujours à sauter le pas ? N’hésitez pas à en parler à votre installateur de panneaux solaires et/ou à votre gestionnaire de réseau de distribution – GRD – (Ores, Resa, Sibelga, Fluvius…). Ils pourront calculer avec exactitude le rapport entre votre production et votre consommation afin de vous aiguiller. Toutefois, gardez à l’esprit que le remplacement d’un compteur est une procédure payante, variant généralement entre 100 et 200 euros, selon le GRD auquel vous êtes affilié..

Combien coûtera votre installation photovoltaïque ? Demandez un devis gratuit sans plus attendre ! 

Compteur et panneaux photovoltaïques : le cas du double flux

Le compteur double flux, aussi appelé compteur bidirectionnel, mesure séparément l’électricité prélevée et celle injectée sur le réseau public. Ainsi, les prosommateurs sont dans la capacité d’analyser leur production annuelle en fonction de leur consommation moyenne.

Comme expliqué précédemment, les Bruxellois étant équipés de panneaux solaires sont dans l’obligation d’installer un compteur double flux. En Wallonie, cette démarche n’est pas obligatoire, sauf pour les personnes ayant opté pour le tarif prosumer de type proportionnel puisque, pour rappel, grâce à ce mode de tarification, elles paient les frais de réseau uniquement pour l’électricité prélevée sur celui-ci.

Enfin, en Flandre, la Région n’a pas imposé ce type de compteur.

Le compteur intelligent ou numérique

Le compteur intelligent digitalise l’ensemble des données liées à chaque profil de consommation. Il permet ainsi d’être totalement indépendant et d’éviter qu’un technicien travaillant pour le gestionnaire de réseau ne se déplace pour, par exemple, un relevé d’index annuel. De plus, le compteur intelligent est également compteur double flux et affiche en permanence quatre index, peu importe le tarif pour lequel vous avez opté (simple ou bi-horaire) :

  • Prélèvement heures creuses ;
  • Prélèvement heures pleines ;
  • Injection heures pleines ;
  • Injection heures creuses.

En Flandre, toute personne ayant installé des panneaux solaires depuis le 1er janvier 2021 est obligée de remplacer son ancien compteur par un compteur intelligent. Les ménages qui ont opté pour le photovoltaïque avant cette date pourront encore bénéficier du compteur qui tourne à l’envers jusqu’en 2036 avant de devoir obligatoirement passer au compteur intelligent.

En Wallonie, le compteur intelligent n’est pas encore une obligation, que vous soyez équipé ou non de panneaux solaires. Cependant, entre 2023 et 2029, Ores et Resa, les deux GRD principaux de la Région wallonne, devront obligatoirement procéder à l’installation de ce type de compteur pour les productions photovoltaïques supérieures à 5 kWc, pour remplacer les compteurs à budget ou encore, pour les grands consommateurs (plus de 6000 kWh annuels).

À Bruxelles, le GRD Sibelga a fait le choix d’installer des compteurs intelligents de manière progressive afin de tester plus en profondeur tous les aspects de cette nouvelle technologie. Cependant d’ici 2023, ce ne sont pas moins de 40.000 compteurs numériques qui seront installées en Région de Bruxelles-capitale.

Produisez votre électricité verte !

Installez des panneaux photovoltaïques de qualité à des prix concurrentiels grâce à nos 10 % de réduction !

Compteur et panneaux photovoltaïques : lequel choisir ?

Vous l’aurez compris, en fonction de la Région à laquelle vous appartenez, vous n’avez pas toujours le choix du modèle de compteur électrique à installer si vous avez opté pour des panneaux photovoltaïques. Retrouvez ci-dessous les types de compteur que vous pouvez installer selon votre Région :

  • Wallonie : compteur qui tourne à l’envers ou compteur double flux pour le tarif prosumer proportionnel
  • Bruxelles : compteur double flux
  • Flandre : compteur qui tourne à l’envers pour les installations datant d’avant 2021 et compteur intelligent pour celles datant de 2021

Cependant en Wallonie, aucune obligation particulière n’est requise, sauf si vous avez opté pour le tarif prosumer proportionnel. Ainsi, dans le cas où vous souhaitez changer de compteur ou que vous faites construire votre maison, nous vous conseillons de privilégier le compteur intelligent double flux. De cette manière, vous serez plus indépendant concernant les tâches habituelles reliées à votre compteur (relevé d’index, historique de consommation…) mais vous aurez également accès à une analyse plus complète sur votre consommation et votre production.

En Flandre, le compteur intelligent peut néanmoins être à double tranchant. En effet, avec ce système, les prosumers sont obligés de basculer sur le tarif d’injection, moins avantageux tandis que les prosumers ayant un compteur « classique » peuvent continuer à bénéficier de la compensation couplée au tarif prosumer.

 

Vous désirez vous tenir au courant des dernières avancées en termes d’énergie ? Alors abonnez-vous à la newsletter de Wikipower pour rester connecté !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email
  1. Alex DOCQUIER

    15/09/2021

    Merci à M. Mignolet pour les infos

Soyez le premier

à recevoir les meilleurs conseils et des astuces pour optimiser votre budget énergétique !

Wikipower : Ambassadrice des Trends Gazelles

Une entreprise liégeoise en plein essor : Wikipower poursuit sa croissance et décroche le prix de Trends Gazelles nationale pour l’année 2020, dans la catégorie « Petites entreprises ».

Plus d'articles sur le même thème

prime-renovation

Quelles sont les primes à la rénovation en Belgique et quel est leur fonctionnement ?

Vous souhaitez entreprendre des travaux de rénovation dans votre habitation ? La bonne nouvelle, c’est que vous bénéficiez de prime pour ce faire ! Ces dernières sont octroyées par Régions et par types de travaux. Nous vous expliquons donc quels sont les travaux éligibles aux primes rénovation en Belgique mais aussi, vous détaillons les conditions à remplir pour en bénéficier ainsi que l’ensemble des démarches à effectuer.

Inscription à la newsletter !

Inscrivez-vous à notre newsletter et vous ne manquerez plus aucun bon plan : offres d'achats groupés en avant-première ; tarifs préférentiels ; trucs & astuces pour réduire la consommation d'énergie ; accompagnement personnalisé.

Rappel gratuit et immédiat par nos conseillers !

Rappel gratuit et immédiat par nos conseillers !