Nucléaire : haute tension entre la CREG et le gouvernement

Nucléaire : haute tension entre la CREG et le gouvernement

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email

La CREG (la Commission de régulation de l’électricité et du gaz) joue à l’éléphant radiocatif dans le magasin de porcelaine durable. Elle préconise le maintien en activité des centrales nucléaires. L’info est dans le journal De Standaard, ce matin. C’est un coup de canif dans les plans gouvernementaux concernant le futur de la gestion énergétique du futur en Belgique.

L’accord avait été conclu dans la douleur. Au bout de longues discussions, le gouvernement s’était accordé sur plusieurs actions pour le futur de son énergie. Parmi celles-ci, le soutien aux centrales au gaz. Ces centrales qui permettraient de participer aux besoins en énergies consécutifs à l’arrêt des centrales nucléaires et à l’augmentation de la demande en énergie.

Ce soutien avait été coulé dans un projet d’arrêté royal. Celui-ci, soumis à la CREG, s’est vu recevoir un carton rouge. «Trop cher» bougonne la CREG. Pourquoi dépenser tant d’argent quand on peut poursuivre de la production d’énergie moins coûteuse avec le nucléaire?

Et la CREG de proposer le maintien en service de centrales qui ont déjà été condamnées par le gouvernement au début des années 2000. C’est une baffe. Qui laisse le gouvernement très dubitatif. «Cela m’inquiète, me surprend» a déclaré ce matin, Melchior Wathelet, le secrétaire d’État à l’Énergie, sur les ondes de La Première.

Soyons corrects !

Ce qui étonne Melchior Wathelet, c’est un avis qui s’oppose à d’autres avis rendus par la même CREG, ces dernières années. «Cet avis est contraire à ceux du passé» s’insurge le secrétaire «la CREG change d’avis sans l’expliquer».

«Ceux qui disaient qu’il allait y avoir un blackout, cet hiver, c’était la CREG. Celle-ci affirmait qu’il fallait de nouvelles sources d’énergie». Là, c’est l’occasion de créer de nouvelles sources d’énergie qui est critiquée par la CREG. «Je ne comprends absolument pas» répète Melchior Wathelet.

Et le coût? Oui, ça va coûter cher concède le secrétaire d’État, mais il faut absolument prévoir des alternatives. Laisser faire le marché comme le suggère la CREG? «Aucun investisseur ne vient en Belgique dans ce dossier. Par absence de vision. Si on faisait que la CREG dit, on n’avancerait pas».

Melchior Wathelet estime que la CREG n’envisage que le facteur et en oublie la sécurité en approvisionnement. «On ne fait rien et on voit comment ça vient? Un gouvernement ne peut pas se permettre cela. Soyons corrects.» Et le secrétaire d’État d’évoquer le fait que cet hiver, la Belgique est «passée tout juste en termes d’approvisionnement».

Source: lavenir.net

Date: 08 mai 2013

Auteur: Thierry Dupiereux

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email

Soyez le premier

à recevoir les meilleurs conseils et des astuces pour optimiser votre budget énergétique !

Wikipower : Ambassadrice des Trends Gazelles

Une entreprise liégeoise en plein essor : Wikipower poursuit sa croissance et décroche le prix de Trends Gazelles nationale pour l’année 2020, dans la catégorie « Petites entreprises ».

Plus d'articles sur le même thème

[Communiqué de presse] Le Brabant wallon : champion en économies sur les factures d’énergie

Depuis plusieurs années, les communes de Rixensart, La Hulpe et Chaumont-Gistoux s’associent à la
plateforme de conseil en énergie Wikipower pour organiser un achat groupé annuel d’électricité verte
et de gaz. Sur l’ensemble du territoire belge, les 3 communes du Brabant Wallon se hissent en haut du
podium pour leur participation record : 1 ménage sur 5 inscrits à Rixensart et La Hulpe et près d’1
ménage sur 8 à Chaumont-Gistoux.

[Communiqué de presse] Des villes et communes belges aident leurs habitants à économiser 50% sur le prix de l’énergie

Cette année, neuf villes et communes s’associent à la plateforme de conseil en énergie Wikipower pour organiser un achat groupé d’électricité verte et de gaz. Disponible jusqu’au 23 décembre, l’offre du 2ème semestre 2020 proposée aux habitants de Rixensart, La Hulpe, Chaumont-Gistoux, Genappe, Seraing, Tournai, Thuin, Braine-le-Comte et Ganshoren bat tous les records en proposant d’économiser aux citoyens en moyenne 300 euros sur leur facture d’énergie.

[Communiqué de presse] Se chauffer au gaz coûte plus cher aux Wallons

Cet hiver, plus besoin de tergiverser : se chauffer au gaz est une des solutions les plus économiques. Oui, mais pas partout. 239,29 euros : c’est la différence entre la facture annuelle de chauffage d’un ménage wallon et celle d’un ménage flamand, à consommation identique !

Inscription à la newsletter !

Inscrivez-vous à notre newsletter et vous ne manquerez plus aucun bon plan : offres d'achats groupés en avant-première ; tarifs préférentiels ; trucs & astuces pour réduire la consommation d'énergie ; accompagnement personnalisé.

Rappel gratuit et immédiat par nos conseillers !

Rappel gratuit et immédiat par nos conseillers !