Le black-out : Risques, prévisions et solutions

Le black-out : Risques, prévisions et solutions

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email
La pénurie d’électricité prévue en Belgique cet hiver inquiète progressivement l’ensemble des citoyens. Très peu d’entre nous sont toutefois au courant des risques réels que pourrait avoir cette crise ni quels sont les moyens d’actions à notre disposition.

LE MARCHE DE L’ELECTRICITE & LE RISQUE DE BLACK-OUT

Pour fonctionner correctement, le marché de l’électricité doit toujours être en équilibre ; c’est-à-dire que la production et l’importation doivent s’équilibrer avec la consommation et l’exportation d’électricité. Sous peine de voir le réseau s’effondrer, cette stabilité doit être assurée en permanence.

equilibre production et consommation d'électricité

Malgré l’ouverture de Doel 4 au 1er janvier 2015, et à cause des fermetures de Doel 3 et Tihange 2, si les consommations atteignent un pic comme en 2007, la production d’électricité risque d’être insuffisante pour répondre à la demande. En effet, il nous manquera 1.200 MW pour faire face à un hiver rude comme celui connu il y a 7 ans.

Par conséquent, la Belgique risque de subir, selon les prévisions, entre 40 et 129h de pénurie d’électricité (par tranche de 2 à 4h). A titre d’information, une heure de black-out total pourrait coûter jusqu’à 120 millions d’euros à la Belgique !

LES MESURES PRISES

Pour garantir l’équilibre dont nous parlions, ELIA (gestionnaire du réseau de transport de l’électricité) et les autorités fédérales ont établi un plan d’urgence reprenant une série d’actions et de mesures parmi lesquelles:

– la constitution de réserves stratégiques de production grâce, entre autre, au maintien de centrales TGV au gaz fermées comme celles de Seraing de 485 MW (EDF Luminus) et Vilvoorde de 205 MW (EON) ;

– la conclusion de contrats commerciaux pour 100 MW avec de gros clients qui ont accepté d’être privés d’électricité pendant un certain temps  et appellés « clients interruptibles »,

– …

Les fournisseurs d’énergie de leur côté, signent également des contrats commerciaux avec des clients interruptibles afin de diminuer la consommation en cas de besoin pendant les heures de pointe. D’après certaines estimations, 300 MW seraient déjà signés. Ils prennent également toutes les mesures possibles pour communiquer de la façon la plus éfficace possible avec leurs clients.

Le délestage, qui est la coupure contrôlée dans certaines zones, sera utilisé en dernier recours afin d’éviter un black-out total. Il est important de noter que certains consommateurs prioritaires tels que les hôpitaux seront épargnés par ce délestage. Pour plus d’informations pratiques sur le délestage, une vidéo a été réalisée par Synergrid.

La coupure et les zones concernées seraient prévenues entre quelques heures et deux jours à l’avance. La reprise de l’alimentation en électricité pourra prendre de 20 minutes à 1 heures selon les régions concernées.

COMMENT SE PRÉPARER ?

1) Vérifiez si vous êtes situés dans une zone de délestage et si oui dans quelle tranche grâce à notre outil interactif et gratuit.

2) Si vous ne souhaitez pas être impacté ou que vous avez des processus critiques (processus qui ne peuvent être arrêtés) dans votre entreprise, vous pouvez vous munir de groupes électrogènes, de stations d’énergie, de centrales d’autoproduction (cogénération, poêle à pellets ou à bois) ou encore d’ups, pour les data centers notamment.

3) Pour les entreprises : Vérifiez les systèmes d’extinction en cas d’incendie, les processus d’évacuation et les procédures d’arrêt soudain des systèmes de production  pour diminuer les dommages et les risques de problèmes.

UNE SOLUTION ?

Au niveau local et individuel, de nombreuses solutions existent pour réduire le risque de pénurie d’électricité. Voici quelques conseils que vous pouvez appliquer pour réduire solidairement ce risque collectif :

– Analysez vos cycles de production afin de réduire vos consommations et éviter les pertes énergétiques.
– Si ce n’est pas déjà fait, pensez à installer des panneaux solaires photovoltaïques pour produire tout ou une partie de vos consommations!
– Réduisez votre consommation électrique pendant les heures de pointe (de 17h à 21h) ;
– Faites fonctionner vos gros appareils électroménagers la nuit ;
– Remplacez vos ampoules à incandescence par des ampoules LED ;
– Eteignez les lumières quand vous quittez une pièce et évitez les éclairages décoratifs ;
– Réduisez votre chauffage électrique d’un ou deux degrés et éteignez-le quand il n’est pas nécessaire ;
– Etc.

Le risque de black-out n’étant malheureusement pas un problème ponctuel – en effet, les risques seront encore plus importants dans les années à venir – le gouvernement étudie les possibilités stratégiques à long terme telles que :

– la construction de nouvelles centrales (la construction de centrales au gaz prenant au minimum 5 ans, il faut y penser dès maintenant pour les années à venir),
– l’augmentation des capacités d’importation (mais encore faut-il qu’il y ait des pays européens exportateurs d’électricité en plein hiver).

 

 

EN RÉSUMÉ

– Avec un pic des consommations comme celui atteint en 2007, il pourrait nous manquer 1.200 MW cet hiver ;
– Pour faire face à cette situation, ELIA a prévu un plan d’urgence (réserves stratégiques, clients interruptibles,…) pour stabiliser le réseau en cas de pénurie ;
– Si il y a déséquilibre et impossibilité de satisfaire la demande, la population sera prévenue à l’avance. Le délestage pourrait durer de 2h à 4h, avec une probabilité assez forte que ça se passe ente 17h et 20h.
– La Belgique importe de l’énergie de plusieurs pays européens, dont la France. Or, si l’hiver est rude en France (soit -5° dans le Sud), le pays devient importateur net d’électricité et ne sait donc plus exporter vers la Belgique;
– Vous pouvez réduire vos consommations en heures de pointe afin d’éviter les risques de pénurie d’électricité; 
– Vous pouvez installer des ampoules LED dans votre entreprise et/ou habitation pour réduire drastiquement votre consommation en éclairage. Pour voir les réductions et promotions wikipower, cliquez-ici.

 

Sources :

  • Ores
  • Synergrid
  • SPF Economie
  • Conférence du 22 octobre 2014, « Black-out ou sécurité », organisée par la CCI avec comme orateurs Ores et Electrabel.
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email

Soyez le premier

à recevoir les meilleurs conseils et des astuces pour optimiser votre budget énergétique !

Wikipower : Ambassadrice des Trends Gazelles

Une entreprise liégeoise en plein essor : Wikipower poursuit sa croissance et décroche le prix de Trends Gazelles nationale pour l’année 2020, dans la catégorie « Petites entreprises ».

Plus d'articles sur le même thème

[Communiqué de presse] Le Brabant wallon : champion en économies sur les factures d’énergie

Depuis plusieurs années, les communes de Rixensart, La Hulpe et Chaumont-Gistoux s’associent à la
plateforme de conseil en énergie Wikipower pour organiser un achat groupé annuel d’électricité verte
et de gaz. Sur l’ensemble du territoire belge, les 3 communes du Brabant Wallon se hissent en haut du
podium pour leur participation record : 1 ménage sur 5 inscrits à Rixensart et La Hulpe et près d’1
ménage sur 8 à Chaumont-Gistoux.

[Communiqué de presse] Des villes et communes belges aident leurs habitants à économiser 50% sur le prix de l’énergie

Cette année, neuf villes et communes s’associent à la plateforme de conseil en énergie Wikipower pour organiser un achat groupé d’électricité verte et de gaz. Disponible jusqu’au 23 décembre, l’offre du 2ème semestre 2020 proposée aux habitants de Rixensart, La Hulpe, Chaumont-Gistoux, Genappe, Seraing, Tournai, Thuin, Braine-le-Comte et Ganshoren bat tous les records en proposant d’économiser aux citoyens en moyenne 300 euros sur leur facture d’énergie.

[Communiqué de presse] Se chauffer au gaz coûte plus cher aux Wallons

Cet hiver, plus besoin de tergiverser : se chauffer au gaz est une des solutions les plus économiques. Oui, mais pas partout. 239,29 euros : c’est la différence entre la facture annuelle de chauffage d’un ménage wallon et celle d’un ménage flamand, à consommation identique !

Inscription à la newsletter !

Inscrivez-vous à notre newsletter et vous ne manquerez plus aucun bon plan : offres d'achats groupés en avant-première ; tarifs préférentiels ; trucs & astuces pour réduire la consommation d'énergie ; accompagnement personnalisé.

Rappel gratuit et immédiat par nos conseillers !

Rappel gratuit et immédiat par nos conseillers !