presse

[Presse] La facture électrique des entreprises diminue (un peu)

[Presse] La facture électrique des entreprises diminue (un peu)

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email
Paru sur Trends-Tendances - Bonne nouvelle pour l’industrie. En attendant la grande réforme du soutien à l’éolien offshore, le gouvernement a diminué et plafonné la contribution que versaient les entreprises. Solides réductions à la clef pour les gros consommateurs.

Pour une fois que cela va dans ce sens-là, autant le souligner. D’ordinaire, glisser les mots «prix», «électricité» et «compétitivité» à l’un des membres de Febeliec, la Fédération des consommateurs industriels belges d’énergie, revient à le crisper, si pas à le hérisser. Cela marche à (presque) tous les coups. Comme à la fin du mois de mars dernier, lorsqu’une étude signée Deloitte (re)mettait le feu aux poudres. En substance : en fonction de leur profil et de leur région, les consommateurs industriels belges payent leur électron de 12 à 45 % plus cher, en moyenne, que leurs homologues allemands, français et néerlandais.

Mais pas cette fois-ci. Eh non, au contraire : en ce début mai, Febeliec ne se réjouit pas, n’exagérons pas, mais «accueille favorablement» la décision prise par le conseil des ministres vendredi en fin de journée. A savoir appliquer à la surcharge offshore les mêmes règles que celles régissant la cotisation fédérale. En français, cela donne ceci : en diminuant et en plafonnant le montant que les entreprises versent afin de financer l’éolien en mer du Nord, le gouvernement allège leur facture électrique – et soigne donc leur compétitivité.

L’entièreté du soutien aux moulins à vent offshore doit être entièrement repensé – ce sera une occupation pour l’été, glisse-t-on au cabinet de Melchior Wathelet (cdH), le secrétaire d’Etat en charge de l’Energie. En attendant, un premier volet a été débloqué. Selon sa consommation, une entreprise verra sa contribution offshore chuter de 15 à 45 % (-15 % pour un appétit électrique annuel situé entre 20 et 50 MWh ; -20 % entre 50 et 1.000 MWh ; -25 % entre 1.000 et 25.000 MWh ; -45 % pour les entreprises électro-intensives consommant davantage). Surtout, cette contribution a été plafonnée et ne pourra excéder, pour la seconde moitié de 2013, 125.000 euros. Une belle réduction pour une société comme Solvay, qui aurait dû débourser la coquette somme d’un million pour le second semestre du cru 2013.

«Des tarifs dégressifs et plafonnés étaient déjà en vigueur dans les pays voisins, poursuit-on au cabinet Wathelet. Cette mesure était nécessaire pour la compétitivité de nos entreprises.» Elle entrera en vigueur le 1er juillet. Avec une durée de vie limitée, puisqu’elle expirera avec l’année 2013. «Mais l’idée est de la rendre structurelle lors du conclave budgétaire de cet été.» Coût de la mesure : 40 millions d’euros, sur base annuelle. Qui seront prélevés sur ce que rapporte la taxe nucléaire (550 millions en 2012 mais vraisemblablement moins en 2013, vu la mise à l’arrêt prolongée de deux réacteurs).

Source : Trends-Tendances (par Benoît Mathieu)

Date : 06/05/13


>> Voir d’autres actualités

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email

Soyez le premier

à recevoir les meilleurs conseils et des astuces pour optimiser votre budget énergétique !

Wikipower : Ambassadrice des Trends Gazelles

Une entreprise liégeoise en plein essor : Wikipower poursuit sa croissance et décroche le prix de Trends Gazelles nationale pour l’année 2020, dans la catégorie « Petites entreprises ».

Plus d'articles sur le même thème

[Communiqué de presse] Le Brabant wallon : champion en économies sur les factures d’énergie

Depuis plusieurs années, les communes de Rixensart, La Hulpe et Chaumont-Gistoux s’associent à la
plateforme de conseil en énergie Wikipower pour organiser un achat groupé annuel d’électricité verte
et de gaz. Sur l’ensemble du territoire belge, les 3 communes du Brabant Wallon se hissent en haut du
podium pour leur participation record : 1 ménage sur 5 inscrits à Rixensart et La Hulpe et près d’1
ménage sur 8 à Chaumont-Gistoux.

[Communiqué de presse] Des villes et communes belges aident leurs habitants à économiser 50% sur le prix de l’énergie

Cette année, neuf villes et communes s’associent à la plateforme de conseil en énergie Wikipower pour organiser un achat groupé d’électricité verte et de gaz. Disponible jusqu’au 23 décembre, l’offre du 2ème semestre 2020 proposée aux habitants de Rixensart, La Hulpe, Chaumont-Gistoux, Genappe, Seraing, Tournai, Thuin, Braine-le-Comte et Ganshoren bat tous les records en proposant d’économiser aux citoyens en moyenne 300 euros sur leur facture d’énergie.

[Communiqué de presse] Se chauffer au gaz coûte plus cher aux Wallons

Cet hiver, plus besoin de tergiverser : se chauffer au gaz est une des solutions les plus économiques. Oui, mais pas partout. 239,29 euros : c’est la différence entre la facture annuelle de chauffage d’un ménage wallon et celle d’un ménage flamand, à consommation identique !

Inscription à la newsletter !

Inscrivez-vous à notre newsletter et vous ne manquerez plus aucun bon plan : offres d'achats groupés en avant-première ; tarifs préférentiels ; trucs & astuces pour réduire la consommation d'énergie ; accompagnement personnalisé.

Rappel gratuit et immédiat par nos conseillers !

Rappel gratuit et immédiat par nos conseillers !