tarif prosumer en wallonie

Du nouveau pour le tarif prosumer en Wallonie

Du nouveau pour le tarif prosumer en Wallonie

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email
Le tarif prosumer tout le monde en a entendu parlé, mais peu de personnes savent réellement ce qu'il en est ! Nous décortiquons ce nouveau tarif avec vous dans cet article.

Si vous possédez des panneaux photovoltaïques, un nouveau tarif « prosumer » (contraction de « producteur » et « consommateur ») s’insère désormais sur votre facture depuis le 1er octobre 2020. Impopulaire et sujet à moult débats politiques, cette contribution a fait beaucoup parler d’elle. Il faut dire que son application a été l’objet d’un imbroglio politique digne d’un roman à suspens.

Envie d’être informé des derniers développements concernant le tarif prosumer ? Abonnez-vous à la newsletter de Wikipower pour rester connecté !

Dans les épisodes précédents...

Pour ceux qui n’ont pas suivi la saga du tarif prosumer, voici un résumé des faits principaux.

  • Le tarif prosumer était prévu pour le 1er janvier 2020. Le Gouvernement wallon (et plus particulièrement le parti du MR) désirait cependant imposer un report de 5 ans. La CWaPE, l’organisme compétent en la matière, s’y est alors opposée. S’en sont suivis des débats politiques enflammés, jusqu’en novembre 2019, où un décret du ministre wallon de l’Énergie — Philippe Henry (Ecolo) — a permis de trancher en faveur de la CWaPE.
  • Le Gouvernement wallon, ne voulant pas abandonner, a alors soumis l’affaire au Conseil d’État. Pour laisser le temps de démêler la situation, la CWaPE a accepté de retarder l’application du tarif prosumer de 4 mois, soit au 1er mai 2020. Le prosumer ne subira aucune correction rétroactive durant ces 4 mois de délai.
  • Fin janvier 2020, au grand dam du Gouvernement wallon, le Conseil d’État conforte l’autorité de la CWaPE en matière de tarification. Le Gouvernement wallon a alors exploré d’autres pistes pour contrebalancer le poids de la contribution dans le budget des ménages prosumers. Les discussions ont cependant pris du retard en raison de la crise sanitaire qui est survenue entre-temps.

CWaPE VS Gouvernement wallon : enfin un accord ?

Au 1er mai, le Gouvernement wallon a arraché au dernier moment un accord. Dans son communiqué, il a précisé qu’il mettra en place des « mesures d’accompagnement ». Afin de faire coïncider l’application du tarif avec la mise en place effective de ces mesures, la CWaPE a repoussé l’application de la contribution au 1er octobre 2020.

Primes, compteur intelligent... : quelles sont les mesures de soutien ?

Après des mois de rebondissements, le tarif prosumer entre enfin en vigueur au 1er octobre 2020. La proposition de décret à ce sujet a bien été approuvée.

Ainsi, pour contrebalancer les quelque 450 euros supplémentaires que devront supporter les prosumers, le Gouvernement a donc mis en place une série de mesures compensatoires.

  • La première concerne l’accord d’une prime. En 2020 et 2021, les prosumers pourront ainsi recevoir une prime qui compensera entièrement les effets du tarif. Cette compensation tombera à 54 % les deux années suivantes.
  • La seconde mesure concerne les compteurs intelligents. Les prosumers qui en feront la demande pourront recevoir gratuitement un compteur « double flux » et bénéficieront d’une prime de 150 euros pour l’installation. Ce type de compteur communicant permettrait de calculer un tarif prosumer proportionnel, ce qui est parfois plus intéressant que le tarif capacitaire (voir plus loin).
  • Troisièmement, les ménages (prosumers ou non) pourront aussi bénéficier d’une prime domotique pour optimiser leur consommation d’électricité en installant du matériel de mesure et de pilotage. La somme de la prime peut s’élever jusqu’à 400 euros. Le but est de pousser les ménages à autoconsommer leur électricité solaire aux moments les plus opportuns. Remarque : vous devez faire la demande pour cette prime avant le 31 décembre 2020.
  • Enfin, la dernière mesure se rapporte au compteur qui tourne à l’envers. Les ménages qui installent des panneaux photovoltaïques avant le 31 décembre 2023 pourront toujours opter pour un compteur qui tourne à l’envers jusqu’en 2030, s’ils le désirent.

C’est le moment d’installer des panneaux photovoltaïques !

Installez vos panneaux pour profiter des aides compensatoires, et profitez de -10 % sur les coûts d’installation grâce à Wikipower !

Pour les ménages détenteurs de panneaux solaires, ces aides compensatoires sont un soulagement. Néanmoins, elles n’enlèvent rien à la réalité du tarif prosumer. Dès lors, comment appréhender au mieux cette nouvelle formule tarifaire ? Nous vous aidons à y voir plus clair.

Qu'est-ce que le tarif prosumer ?

« Mais c’est quoi le tarif prosumer au juste ? ». Telle est la question que certains d’entre vous se posent peut-être.

Il s’agit d’un tarif pour l’utilisation du réseau de distribution, appliqué à tous les prosumers, c’est-à-dire les propriétaires de panneaux photovoltaïques, éoliennes, systèmes hydrauliques, etc. Ce tarif s’applique lorsque la puissance de l’installation est inférieure ou égale à 10 kVA. Il ne s’agit ni d’une taxe ni d’un tarif d’injection, mais plutôt une contribution annuelle forfaitaire.

L’objectif de ce nouveau tarif est de faire contribuer de manière équitable l’ensemble des utilisateurs du réseau de distribution d’électricité́ à l’entretien de celui-ci. En effet, actuellement, les prosumers qui injectent sur le réseau au moins autant d’électricité que ce qu’ils en consomment, ne supportent pas les coûts de distribution.

Cette mesure vise donc à inciter les prosumers à autoconsommer davantage, c’est-à-dire, consommer en direct ce que leur installation produit. 

Pour mieux illustrer ce qu’est le tarif prosumer, voici la vidéo explicative de la CWaPE :

Comment le tarif prosumer sera-t-il appliqué ?

C’est le fournisseur d’électricité qui facturera directement le tarif prosumer.

Concrètement, vous pourrez choisir entre deux formes de tarification : le tarif capacitaire calculé sur base de la capacité de production de l’installation ou le tarif proportionnel calculé sur base de la quantité d’électricité qui a effectivement été consommée à partir du réseau de distribution.

Le tarif capacitaire ou forfaitaire

Le tarif capacitaire ou forfaitaire s’applique à la puissance électrique nette développable (exprimée en kWe) de l’installation de production. Cette tarification est donc d’application quand vous ne disposez pas d’un compteur réseau qui comptabilise séparément le prélèvement. Le tarif capacitaire s’exprime en EUR/kWe.

Ici, la CWaPE prend comme hypothèse de production annuelle la valeur de 910 kWh par kWe par an. Elle considère également que vous autoconsommez 37,76 % ou moins de votre production d’électricité. C’est le gestionnaire de réseau qui fixe le montant de ce tarif forfaitaire. Pour vous donner une meilleure idée du montant que vous devriez payer en 2020, vous pouvez vous référer à ce tableau défini par la CWaPE :

Tarif prosumer TVAC

Les tarifs prosumer « capacitaires » approuvés des gestionnaires de réseau de distribution AIEG, AIESH, ORES Assets, RESA et REW pour les années 2020 à 2023 sont les suivants : Tarifs 2020, Tarifs 2021, Tarifs 2022 et Tarifs 2023.

Le tarif proportionnel ou réel

Si vous pensez pouvoir autoconsommer plus de 37,76% de votre production, le tarif proportionnel sera plus avantageux pour vous. Ici, c’est le volume d’électricité prélevé sur le réseau par le prosumer qui déterminera le montant à payer.

Pour pouvoir bénéficier de ce tarif proportionnel, il est nécessaire d’installer un compteur double flux (ou bidirectionnel) afin de mesurer séparément le prélèvement et l’injection. Vous devez faire la demande de placement auprès de votre gestionnaire de réseau. Le compteur vous sera facturé 150 € (htva).

Pour éviter toute perte de votre production annuelle, nous vous conseillons d’effectuer l’installation au moment de votre relevé annuel. Veillez donc à introduire votre demande suffisamment tôt auprès de votre gestionnaire de réseau pour obtenir la date souhaitée.

Quelle tarification choisir ?

Le choix du tarif dépendra de votre capacité à autoconsommer. Retenez que si votre autoconsommation dépasse 37,76 % de votre production, le tarif proportionnel sera plus avantageux.

Par exemple, si vous possédez une petite installation, il y a de grandes chances que vous autoconsommerez la quasi-totalité de votre production. Vous devriez donc choisir le tarif proportionnel. Par contre, si vous possédez une installation plus importante, il est possible que vous ne consommiez qu’une petite partie de votre production d’électricité. Le tarif capacitaire pourrait alors mieux vous convenir.

Si vous hésitez sur la tarification la plus adaptée à votre situation, la CWaPE a développé un simulateur permettant d’évaluer l’intérêt d’opter pour le tarif proportionnel et le placement d’un compteur double flux.

Notez que si vous choisissez de passer au tarif proportionnel, le montant maximal facturé ne pourra pas être supérieur à celui que vous auriez payé si vous aviez opté pour le tarif capacitaire (hors frais d’installation du compteur double flux). Vous bénéficiez donc d’une garantie si vous faites le choix d’essayer d’autoconsommer plus !

Bon à savoir : si vous ne choisissez pas de tarification, c’est le tarif capacitaire qui vous sera attribué automatiquement. De même, si vous possédez un compteur double flux, vous ne pourrez pas opter pour le tarif capacitaire.

Exemples de facturation :

Quels sont les avantages de cette nouvelle législation ?

Le tarif prosumer vise à encourager les propriétaires de panneaux photovoltaïques à augmenter leur autoconsommation, et cela aura un impact direct sur votre facture ! En effet, si vous consommez moins d’électricité prélevée sur le réseau, vous aurez tendance à payer moins. De plus, si vous optez pour l’installation d’un compteur double flux, celui-ci vous garantit une tarification adaptée à votre usage réel du réseau.

Concrètement, comment améliorer votre autoconsommation et ainsi faire des économies ? Nous vous conseillons d’utiliser ou de programmer vos appareils qui consomment beaucoup d’électricité (chauffage, électroménager, etc.) durant les heures d’ensoleillement. Avec ces simples gestes et l’aide d’un minuteur, vous pourriez faire jusqu’à 45% d’économies. Il est possible d’aller encore plus loin dans cette démarche, grâce aux appareils « smart grid ready ». Grâce à cette technologie, vos appareils (machine à laver, lave-vaisselle, chauffe-eau thermodynamique ou électrique, chauffage électrique…) pourront communiquer avec vos panneaux photovoltaïques pour se mettre en marche au moment le plus propice afin de consommer le moins possible d’électricité provenant du réseau. Une autre astuce serait d’investir dans une batterie domestique pour stocker l’énergie que vous produisez afin de pouvoir l’utiliser en différé.

Cette nouvelle législation aura également un impact positif pour l’environnement. En effet, cela permettra d’intégrer plus d’énergie renouvelable sur le réseau, sans devoir le renforcer.

Vous hésitez encore à poser des panneaux photovoltaïques ?

Vous n’avez pas encore de panneaux photovoltaïques et vous hésitez à en poser suite à cette nouvelle législation ? Malgré la mise en application du tarif prosumer, l’installation de panneaux photovoltaïques en vaut toujours le coup ! En effet, la chute vertigineuse des prix de l’installation et des matériaux utilisés permet un placement moins onéreux. Les panneaux photovoltaïques constituent donc toujours un excellent investissement pour la planète, mais également pour votre portefeuille. Pas convaincu ? Vous pouvez calculer la rentabilité de votre future installation via le Service public de Wallonie.

Pour réaliser des économies sur votre placement de panneaux photovoltaïques, pensez à nos achats groupés ! Vous bénéficierez d’un devis gratuit ainsi que de 10 à 15% de réduction sur votre installation.

Envie d’en savoir plus sur cette nouvelle législation ou nos achats groupés de panneaux photovoltaïques ? Posez-nous toutes vos questions par e-mail (info@wikipower.be) ou par téléphone au 04/287.61.81 !

Installation photovoltaïque

Les panneaux photovoltaïques sont toujours rentables !

Vous désirez savoir combien vous coûtera une installation photovoltaïque ? Demandez un devis en vous inscrivant à notre achat groupé de panneaux solaires !

Exemples

Cas 1 : Autoconsommation = 37,76%

Cas 1 autoconsommation à 37,76%

Cas 2 : Autoconsommation = 50%

Cas 2 autoconsommation à 50%

Cas 3 : Autoconsommation = 20%

Cas 3 autoconsommation à 20%

KWC, kVA, kWe, kWh — Qu’est-ce que c’est ?

  • kWc = kilowatt crête : C’est l’unité de mesure dans laquelle est exprimée la puissance d’une installation (des panneaux photovoltaïques par exemple) dans des conditions standard de test.
  • kVA = kilovoltampère : C’est l’unité de mesure dans laquelle est exprimée la puissance électrique maximale apparente d’une installation, mesurée à la sortie de l’onduleur.
  • kWe = kilowatt électrique : C’est l’unité de mesure dans laquelle est exprimée la puissance électrique nette développable de l’installation.
  • kWh = kilowattheure : C’est l’unité de mesure dans laquelle est exprimée la quantité d’énergie électrique produite par l’installation et la quantité d’énergie électrique consommée par l’utilisateur.

Sources : 

CWaPE, Wallonie.be

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email
  1. Jonathan Brépols

    01/06/2022

    Votre explication n’est pas claire !

    Pour résumer : Le tarif Prosumer vous fait payer ce que vous prélevé du réseau, et non pas ce que l’on injecte. Mettre énormément de panneau ne vous fera pas payé au plus !

    Par contre si vous prélevé 2000KWH au lieu de 1000KWH alors vous payerez le double … Le but est de prélevé moins du réseau et non pas d’injecter moins.

    Donc soit vous consommez moins, soit vous délocalisé vos temps de consommation (Au lieu du soir viser le début d’après midi…

    • Océane Debeur

      10/06/2022

      Bonjour Monsieur Brépols,

      Le tarif prosumer qui est appliqué automatiquement (si pas de compteur double flux) se base sur la capacité de production de l’installation. Dans ce cas, le nombre de panneaux influe sur le montant facturé.

      Passez une excellente journée,

      L’équipe Wikipower

  2. PHILIPPE KULCZYCKI

    06/05/2022

    bonjour je produit 7000kw je n’ai plus d’enfant, je consomme mois + ou- 5.500hw en 2024 je vais payez combien tarif prosumer conteur qui tourne en arrière merci

    • Océane Debeur

      12/05/2022

      Bonjour Monsieur Kulczycki,

      Cela dépendra du type de tarification choisi ainsi que de votre gestionnaire de réseau. Par ailleurs, les tarifs de 2024 ne sont pas encore connus.

      Passez une excellente journée !

  3. Bruno VANZO

    09/03/2022

    Bonjour, ma démarche est assez simple, j’ai longtemps hésité à installer des panneaux, vu que le gouvernement Wallon, change régulièrement les règles !
    J’ai assisté à une présentation de la CWPE qui nous à dit à l’époque, que le gouvernement ne changerait pas les règles ! mais ils ont vite fait de manger leur paroles!.
    En fait suivant ceci ou cela on remet toujours en question les choix surtout pour améliorer l’impact sur la planète etc…
    Aujourd’hui je serais en partie décidé d’en installer, mais je constate qu’avec toutes les installations présentes dans ma région, les tensions réseau deviennent dangereuses, j’ai relevé ces derniers temps des tensions en journée de 245; 243 et 251VAC, sur les phases ???? ce n’est pas normal et je comprend que les gens se plaignent car les onduleurs se mettent en blocage !
    J’ai signalé cela au gestionnaire RESA, réponse d’un technicien, c’est « normal », les onduleurs peuvent aller jusqu’à 254VAC avant de décrocher ! soit +/- 10% de la tension, normalement notre réseau est 220VAC !
    moi je pensais que ce serait limité à +/- 240VAC max ?
    Vous vous rendez-compte de ce que cela signifie, touts nos appareils sont prévus « 220-230VAC max 240V » donc ils sont en surcharge de +/- 10% par rapport à la tension max, ils vont donc voir la durée de vie réduite!
    Etrange, ce matin coupure de courant et j’ai constaté qu’un véhicule RESA s’est rendu à la sous station voisine, comme par hasard le tension réseau est maintenant à +/- 235VAC sur les 3 phases , enfin j’espère que ça va rester comme cela !
    Bonne journée à tous
    Bruno

  4. Marinelli Gino

    24/12/2021

    En principe une installation de 5Kwc produit 4550kw.
    Si on prend 62,24%, cela fait 2839,92kw injecté dans le réseau d’après vos données.
    Alors pourquoi la redevance de 84.96€ est multipliée par 5 au lieu de 2,839 ?
    Merci pour la réponse.

  5. Vincent Obino

    01/07/2021

    Vous n’y verrez pas clair car c’est la volonté de certains de rendre ça « compliqué »…
    Le jour où on peut donner une adresse de destination à une tension électrique, on m’appelle car l’électricité que j’injecte sur le réseau est consommée au plus proche.
    Mon électricité partira dans le sol dès le 31 décembre 2021 (avant l’arrêt des compensations faites par la région Wallone).
    C’est une honte de taxer (on appelle ça contribution maintenant et plus tarification) cette source d’énergie dans la poche des citoyens alors que les GdR (Gestionnaires de Réseaux) ont tiré énormément d’argent pour les infrastructures et qui avait payé à l’époque ? Le citoyen car la région, ce n’est pas la fée des dents.

  6. francine carly

    21/12/2020

    Bonjour,

    Difficile à comprendre pour des personnes qui n’ont aucune notion d’électricité.
    Comment calculer ce que l’on prend sur le réseau, car nous partons 2 à 3 fois en
    vacances.
    De plus, nous avons un boiler solaire
    Nous avons une installation de 20 panneaux et nous sommes perdus dans toute cette
    littérature.

    • Océane Debeur

      04/01/2021

      Bonjour Madame Carly,

      Nous vous conseillons de procéder au « simulateur prosumer » afin d’y voir plus clair : https://www.cwape.be/?dir=7.9

      Passez une excellente journée,

      L’équipe Wikipower

  7. D’aietti Michèle

    20/12/2020

    Mon conjoint et moi travaillons temps plein et nous ne sommes pas souvent chez nous de la journée. Notre installation date de 2012. Actuellement, nous « injectons » donc du courant sur le réseau durant la journée. Comme le compteur tourne à l’envers, nous utilisons donc une partie de cette production le soir en rentrant du travail, ainsi que durant les mois d’hiver. Étant donné que nous sommes donc dans l’impossibilité de consommer en direct (je rappelle que nous travaillons temps plein tout les deux), que va-t-il se passer ? Je ne comprends pas le principe. Nous allons donc payer une taxe et en plus de l’électricité (nous ne payons plus d’électricité depuis 8 ans car nous produisons plus que ce que nous consommons)? Allons nous être doublement pénalisés parce que nous travaillons ?

  8. Larcin patricia

    20/10/2020

    C’est assez compliqué de comprendre. Chez moi, les panneaux sont déjà installés. Je n’ai reçu ni prime à l’installation, ni certificats vert car ce n’était plus en vigueur au moment de mon installation. Dès lors quel choix faire ? Bien à vous

    • Océane Debeur

      02/11/2020

      Bonjour Madame Larcin,

      Si vous pensez pouvoir autoconsommer (c’est-à-dire consommer en direct ce que votre installation produit) plus de 37,76% de votre production, le tarif proportionnel sera plus avantageux pour vous. Si cela n’est pas le cas, il est préférable d’opter pour le tarif capacitaire.

      Nous restons à votre disposition au 0800 37 533 pour plus d’informations.

      Passez une excellente journée,

      L’équipe Wikipower

  9. Villem

    15/10/2020

    Bonsoir,
    j’ai une question,si j’installe un compteur double flux , le compteur tourne -t-il aussi en arrière comme l’ancien,lors de la production d’électricité par mes panneaux.Merci de votre réponse
    Cordialement
    Villem. A

    • Océane Debeur

      19/10/2020

      Bonjour,

      Le compteur bidirectionnel est un compteur qui relève séparément la consommation brute (le courant que vous prélevez sur le réseau) et l’injection brute (le courant généré que vous envoyez sur le réseau car vous ne l’utilisez pas vous-même immédiatement).

      Passez une excellente journée,

      L’équipe Wikipower

  10. philippon

    15/10/2020

    Votre simulateur ne fonctionne pas , alors comment faire un choix?
    Cest pas sérieux .

    • Océane Debeur

      15/10/2020

      Bonjour,

      Il ne s’agit pas de notre simulateur mais de celui de la CWaPE, le régulateur wallon. Nous ne sommes pas responsables de bugs éventuels sur la plateforme.

      Je vous invite à contacter gratuitement l’un de nos conseillers au 0800 37 533 afin d’effectuer la simulation.

      Passez une excellente journée,

      L’équipe Wikipower

  11. Luc DURY

    12/06/2020

    Bonjour,

    J’ai le même problème, cela est du a l’équilibrage des phases (R,T,S). Pour bien faire, Ores doit baisser la tension en cabine de 3 a 5v, et cela va améliorer le problème. Moi j’ai en tension : 238, 241, et 253volts.

    DURY Luc

  12. Vandenbroucke jean-marie

    13/05/2020

    Bonjour,
    J’ai une installation d’environ 6,5 Kwe avec 2 onduleurs. Depuis l’été dernier , mes voisins ont installé aussi des panneaux. Depuis lors je constate dès coupures d’un de mes onduleurs de 11h30 à 15 h. J’ai contacté la société qui me les avaient placés en 2010. Un technicien est venu Fin 2019 sur place pour modifier certains paramètres dans les 2 onduleurs, mais maintenant que le printemps est revenu ainsi que le soleil, les coupures réapparaissent sur le petit onduleur. J’habite dans un lotissement de 10 maisons à Ronquières (7090) et 7 maisons ont posés des panneaux. Que faire pour remédier à ce problème, vu que je ne suis plus capable de produire de la même manière?
    Le gestionnaire de réseau est ORES.
    Quid du tarif Proconsummer dans un pareil cas?

    Merci de vos conseils
    Jean-Marie Vandenbroucke

    • Uyen Nguyen

      18/05/2020

      Bonjour M. Vandenbroucke,
      Merci pour votre intérêt pour cet article ! En ce qui concerne votre problème, il semblerait que vous faites face à un cas assez particulier de dysfonctionnement technique. La meilleure chose à faire est dès lors de recontacter la société qui a installé vos panneaux. Il se pourrait que le technicien qui est venu chez vous la dernière fois ait omis l’un ou l’autre réglage.
      Concernant le tarif prosumer, si vous choisissez une tarification proportionnelle, vous ne serez facturé que sur votre production effective. Donc si vous produisez moins avec vos panneaux, vous paierez moins.
      Si par contre vous choisissez un tarif capacitaire, vous pourriez être lésé si votre problème n’est toujours pas réglé quand le tarif prosumer sera appliqué (au 1/10/2020), car il sera calculé sur la puissance de votre installation et non sur votre production. Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à bien insister auprès de votre installateur pour régler votre problème dès que possible afin d’éviter tout surplus éventuel.
      Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à revenir vers nous.
      -L’équipe de Wikipower-

Soyez le premier

à recevoir les meilleurs conseils et des astuces pour optimiser votre budget énergétique !

Wikipower : Ambassadrice des Trends Gazelles

Une entreprise liégeoise en plein essor : Wikipower poursuit sa croissance et décroche le prix de Trends Gazelles nationale pour l’année 2020, dans la catégorie « Petites entreprises ».

Plus d'articles sur le même thème

les panneaux photovoltaiques en wallonie sont toujours rentables

Panneaux photovoltaïques : toujours rentables en Wallonie ? Nous avons fait le calcul.

Installer des panneaux solaires photovoltaïques en Wallonie, est-ce toujours rentable ? Avec la fin des mécanismes de soutien et l’application d’un tarif prosumer, la question est légitime. Malgré tout, l’investissement reste particulièrement intéressant. Calculs, témoignages, conseils : découvrez les économies que vous feriez en produisant votre électricité.

isolation

L’isolation des logements, obligatoire dès 2030 ?

La Commission Européenne veut rendre les travaux de rénovation énergétique obligatoires d’ici 2030 pour tous les Etats membres. Cela implique la rénovation de plus de 35 millions de bâtiments d’ici la fin de cette décennie. L’accent est davantage mis sur les travaux d’isolation et ce, dans le but d’augmenter le PEB de l’ensemble des biens privés et publics mais aussi, de tendre vers l’objectif de neutralité carbone prévu pour 2050.

Inscription à la newsletter !

Inscrivez-vous à notre newsletter et vous ne manquerez plus aucun bon plan : offres d'achats groupés en avant-première ; tarifs préférentiels ; trucs & astuces pour réduire la consommation d'énergie ; accompagnement personnalisé.

Rappel gratuit et immédiat par nos conseillers !

Rappel gratuit et immédiat par nos conseillers !