eau-chaude-sanitaire

Comparatif des moyens de production d’eau chaude sanitaire

Comparatif des moyens de production d’eau chaude sanitaire

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email
La consommation d'eau chaude sanitaire est tout aussi importante que la consommation de votre chauffage. Dès lors, lorsque vous entamez des travaux de rénovation ou faites construire une nouvelle habitation, il est primordial de se focaliser sur les divers moyens de production d'eau chaude sanitaire existants. La majeure partie d'entre eux sont combinés avec votre chauffage central. Cependant, il existe des exceptions, notamment lorsque vous rénovez votre maison. De fait, il est parfois plus difficile de changer tout votre système et, séparer votre production d'eau chaude de votre production de chaleur s'avère dans ce cas, plus économique et pratique.

Passons en revue l’ensemble des moyens de production d’eau chaude sanitaire, qu’ils soient combinés avec votre chauffage ou non.

Combiner son chauffage et sa production d'eau chaude sanitaire

Installer un système permettant de produire à la fois de l’eau chaude et du chauffage et sans aucun doute la solution la plus pratique et la plus économique. Mais quels sont les installations les moins énergivores ?

La pompe à chaleur

La pompe à chaleur – PAC – est l’une des solutions les plus écologiques et économiques du marché actuel. Son fonctionnement est relativement simple puisqu’elle va puiser les calories d’un milieu à basse température pour les amener dans un milieu à haute température. Autrement dit, elle puise la chaleur stockée dans l’eau, l’air ou le sol afin de chauffer un habitat. Elle ne produit donc pas de nouvelles sources de chaleur puisqu’elle va directement puiser dans des éléments existants. C’est donc pour cette raison qu’elle constitue un moyen de chauffage écologique.

De plus, si vous la combinez avec une installation photovoltaïque, elle vous permettra de consommer beaucoup moins d’électricité provenant du réseau public. Vous serez donc davantage indépendant et privilégierez l’auto-production.

Au total, il existe 4 modèles de pompes à chaleur mais seuls trois d’entre eux permettent de chauffer votre eau sanitaire :

  • La PAC air-eau ;
  • La PAC eau-eau
  • La PAC sol-eau (géothermique)

Dans le tableau ci-dessous, retrouvez le fonctionnement de ces différents modèles de pompe à chaleur ainsi que leur prix moyen.

Modèle de pompe à chaleur Fonctionnement Prix moyen
Air-eau
Elle puise les calories dans l’air extérieur puis transporte la chaleur par l’eau. Elle n’est pas idéale pour les régions au climat très froid, bien que des modèles performants existent et résistent à des températures allant jusqu’à – 25° C.
Entre 7.500 et 12.500 €
Eau-eau
Un puit de pompe et un puit de retour sont forés de 25 à 150 mètres de profondeur. Ces puits vont récupérer la chaleur de la nappe phréatique. Une fois l’eau refroidie, elle repart dans le système via le puit de retour et ainsi de suite.
Minimum 15.000 €
Sol-eau
Des capteurs installés dans le sol vont puiser la chaleur dudit sol. Cette dernière est transportée dans un liquide caloporteur jusqu’à la pompe.
Entre 10.000 et 15.000 €

Bien que le prix de ce type d’installation puisse paraître élevé, il est important de noter que le retour sur investissement peut se faire dans les dix premières années. De plus, si on la compare avec un système de chauffage et/ou de production d’eau chaude sanitaire classique (une chaudière au mazout, par exemple), elle permet au consommateur d’effectuer jusqu’à 40 % d’économie.

Enfin, des primes régionales sont mises en place pour ce type d’installation :

  • En Wallonie, les PAC combinée (chauffage et eau chaude) sont éligibles à une prime de minimum 1.000 € ;
  • À Bruxelles, seule la pompe à chaleur air-eau est compatible avec cette prime qui oscille entre 1.400 et 1.600 € ;
  • En Flandre, vous bénéficiez d’une prime pour votre nouvelle pompe à chaleur uniquement si elle remplace votre ancienne chaudière. Son montant est situé entre 300 et 4.000 €.

>> En savoir plus sur les primes en Belgique

Vous désirez vous tenir au courant des dernières avancées en termes d’énergie ? Alors abonnez-vous à la newsletter de Wikipower pour rester connecté !

La chaudière à condensation au gaz

Grâce à son système de récupération de la vapeur, la chaudière à condensation produit davantage de chaleur grâce à la vapeur émanant de la combustion. Elle permet donc de produire 30 % de chaleur en plus que les autres modèles de chaudière au gaz. De plus, grâce à ce système de récupération, elle produit moins de CO2 et est donc plus écologique et moins énergivore.

Pour une chaudière à condensation permettant de produire de la chaleur et de l’eau chaude sanitaire, il existe des modèles avec et sans ballon de stockage. Celles fonctionnant sans ballon sont dites « instantanées », c’est-à-dire que l’eau chaude est disponible immédiatement. Elles sont généralement plus adaptées à des logements moyens à petits car moins encombrantes. A contrario, les chaudières à condensation munies d’un ballon permettent un meilleur confort d’utilisation, une température constante ainsi qu’une utilisation simultanée.

Vis-à-vis de son prix, comptez entre 3.000 et 5.500 € pour l’achat de votre chaudière. À cela s’ajoutent les frais d’installation avoisinants les 800 € HTVA, sachant que le montant de la TVA diffère selon l’âge de votre habitation (6% si elle a plus de 10 ans et 21 % si elle a moins de 10 ans). Cependant, un système de prime est également mis en place pour ce type d’installation. Nous vous le détaillons dans le tableau ci-dessous.

Wallonie Bruxelles Flandre
  • 250 € octroyés par Resa et Ores pour une nouvelle chaudière

 

  • 400 € octroyés par Resa et Ores si vous remplacez votre chaudière au mazout par une fonctionnant au gaz
  • Entre 300 et 400 €, en fonction de vos revenus, si vous remplacez votre chaudière au mazout par une au gaz

 

  • Entre 700 et 1.200 € pour l’installation d’une nouvelle chaudière au gaz performante, d’une puissance de 40 kW maximum. 5 €/kW sont ajoutés pour des installations plus puissantes
1.800 € sont octroyés si vous remplacez votre installation fonctionnant au butane ou au propane par une chaudière à condensation au gaz

Le cas du ballon de stockage tampon

Aussi appelé « réservoir tampon », il est ajouté à votre installation de chauffage central et permet de stocker de l’énergie et/ou de combiner plusieurs systèmes de production de chaleur utilisant des sources d’énergie différentes (pompe à chaleur, chaudière au gaz ou au mazout, installation photovoltaïque…).

Dès lors, le réservoir tampon permet un stockage intermédiaire de votre eau chaude avant que celle-ci ne parte dans votre circuit de chauffage. Ce système permet un rendement plus élevé puisque l’eau chaude stockée reste chaude plusieurs jours durant et peut donc être utilisée plus tard. Sa particularité est qu’en plus de conserver l’eau de votre chauffage, il maintient également l’eau chaude sanitaire.

Le prix d’un ballon tampon dépend de sa capacité, exprimée en litres :

  • Entre 50 et 300 litres : 700 € ;
  • Entre 300 et 1.000 litres : entre 500 et 1.200 € ;
  • Entre 1.000 et 5.000 litres : maximum 5.000 €.

Les moyens de production d'eau chaude sanitaire individuels

Lors de travaux de rénovation, il est parfois plus judicieux d’opter pour un système de production d’eau chaude sanitaire individuel. Il en va de même lorsque votre consommation d’eau chaude est conséquente et qu’elle nécessite un système d’appoint. Par exemple, si vous habitation est grande, installer un moyen de production d’eau chaude indépendant permet à chacun d’utiliser de l’eau chaude en quantité illimitée et ce, sans puiser dans la réserve principale.

Mais quels sont les systèmes de production d’eau chaude sanitaire disponibles sur le marché ?

Le chauffe-eau solaire

Le chauffe-eau solaire permet de produire de l’eau chaude grâce aux rayons du soleil. Pour ce faire, des panneaux munis de tubes en cuivre sont placés sur la toiture (qu’elle soit plate ou inclinée). Grâce à leurs capteurs, ils absorbent la lumière du soleil qui, de son côté, va réchauffer le fluide caloporteur présent dans les tubes. Une fois chaud, le fluide est conduit vers un ballon d’eau chaude équipé d’un échangeur thermique, permettant de transférer la chaleur du fluide vers un ballon de stockage et d’obtenir ainsi de l’eau chaude.

Le chauffe-eau solaire constitue une excellente alternative écologique et économique pour chauffer votre eau sanitaire puisqu’en théorie, l’énergie solaire est gratuite et fait partie des sources d’énergies renouvelables. On estime d’ailleurs qu’en Belgique, 1m2 de toit ensoleillé permet d’économiser l’équivalant de 100 litres de mazout. Cependant, en cas de mauvais temps, un chauffage d’appoint est nécessaire. Un chauffe-eau solaire permet ainsi de produire 50 à 70 % de l’eau chaude nécessaire à un ménage moyen.

>> Prix de l’énergie : avec quelle énergie vaut-il mieux se chauffer ?

Le prix d’un chauffe-eau solaire dépend de sa capacité et de son nombre de capteurs. Retrouvez ci-dessous les prix moyens (installation et TVA comprises) des différents modèles de chauffe-eau solaire.

Type de chauffe-eau solaire Prix
150 litres et un capteur
Entre 2.500 et 3.000 €
250 litres et deux capteurs
Entre 4.000 et 6.000 €
300 litres et trois capteurs
Entre 5.000 et 7.000 €

De manière générale, on conseille le premier modèle pour les foyers composés de deux personnes maximum, le deuxième pour les familles de trois à quatre personnes et le dernier pour les ménages plus nombreux, composés de cinq à six personnes.

Pour encourager les Belges dans leur transition énergétique, des primes sont octroyées par Régions dans le cas où vous faites installer un chauffe-eau solaire :

  • À Bruxelles, elle s’étend de 2.500 à 3.500 €, en fonction de votre catégorie de revenus ;
  • En Wallonie, une prime de minimum 750 € est octroyée et peut être décuplée en fonction de vos revenus annuels ;
  • En Flandre, si vous investissez dans minimum trois types de travaux de rénovation, vous pourrez obtenir un bonus « rénovation totale » d’un montant de 1.250 €. Cette prime s’étend jusqu’à sept travaux et peut atteindre un montant de 4.750 €. L’installation d’un chauffe-eau solaire est comprise dans les travaux éligibles à la prime.

Combien coûtera votre installation photovoltaïque ? Demandez un devis gratuit sans plus attendre ! 

Le boiler thermodynamique

Le boiler thermodynamique (ou chauffe-eau thermodynamique) est l’une des solutions préférées des Belges en termes de production d’eau chaude sanitaire. Il s’agit tout simplement d’un chauffe-eau combiné à une pompe à chaleur air-eau. Dès lors, il va puiser les calories de l’air extérieur pour la restituer au boiler et produire de l’eau chaude.

Si on le compare à un boiler traditionnel, le thermodynamique comporte de nombreux avantages, tant pour l’écologie que pour le portefeuille :

  • Son rendement peut être jusqu’à quatre fois supérieur à celui d’un chauffe-eau classique ;
  • Il peut être combiné à une chaudière à condensation (gaz ou mazout), des panneaux solaires thermiques ou photovoltaïques ;
  • Il augmente le PEB de votre habitation, ce qui lui donne une plus-value ;
  • Son retour sur investissement est inférieur à cinq ans ;
  • Il constitue une solution idéale pour les habitations non raccordées au gaz naturel ;
  • Il diminue de manière considérable votre empreinte carbone puisque 75 % de son énergie provient de l’air et donc, du renouvelable.

Cependant, il est important de noter qu’un boiler thermodynamique occupe beaucoup d’espace. Dès lors, s’il est installé dans une pièce dont la superficie est inférieure à 20m3, il est indispensable d’y installer des bouches d’air pour évacuer le surplus d’air. De plus, pour une utilisation optimale et un meilleur rendement, il est vivement conseillé de jumeler votre installation avec des panneaux solaires. En effet, une pompe à chaleur fonctionne à l’électricité et, par conséquent, en consomme beaucoup. Pour privilégier l’autoconsommation et effectuer des économies sur votre facture, il est donc judicieux d’auto-produire votre énergie.

>> Lire aussi : Analyse sur la consommation d’électricité en Belgique

Le prix d’un boiler thermodynamique dépend de la taille de son ballon. On estime cependant que pour couvrir les besoins en eau chaude d’une famille de quatre personnes, il faut un ballon de 200 litres. Pour ce type de boiler, comptez donc en moyenne 3000 €, installation comprise.

La chaudière instantanée

La chaudière instantanée est uniquement réservée à la production d’eau chaude sanitaire. Comme son nom l’indique, elle produit de l’eau chaude de manière instantanée. Cette dernière n’est donc pas stockée, ce qui garantit des économies d’énergie conséquentes.

Son fonctionnement est relativement simple : un corps de chauffe (alimenté au gaz, à l’électricité ou au mazout) est équipé d’un échangeur à plaques dans lequel l’eau froide circule. Le brûleur de la chaudière chauffe l’eau et sort directement par le robinet dès que ce dernier est activé. Dès lors, la chaudière instantanée n’a pas besoin d’un quelconque ballon pour stocker son eau. De plus, son installation est tout aussi simple puisqu’elle doit simplement être raccordée à vos arrivées d’eau ainsi qu’à l’énergie utilisée.

Son avantage majeur est qu’elle permet au consommateur d’effectuer des économies d’énergie importantes puisque l’eau est chauffée et consommée en même temps, ce qui évite les déperditions de chaleur. Elle est également très facile à installer et nécessite peu de place. Enfin, un avantage non négligeable est son prix attractif puisqu’il s’élève en moyenne entre 1.000 € et 3.500 €, dépendamment du modèle.

Conclusion : quel est le meilleur moyen pour chauffer l'eau sanitaire ?

D’un point de vue économique et écologique, la pompe à chaleur combinée à une installation photovoltaïque semble être l’option la plus judicieuse puisqu’elle permet de combiner votre production d’eau chaude ainsi que vos besoins en chauffage. Ce système vous permet également d’auto-produire et par conséquent, d’autoconsommer davantage. De plus, si vos besoins en eau chaude sont conséquents, vous pouvez toujours ajouter à un ballon d’eau chaude à votre installation.

Les systèmes de primes mis en place en Belgique vis-à-vis des pompes à chaleur ne sont pas négligeables et peuvent vous encourager à opter pour ce système, favorisant votre transition énergétique et des économies importantes.

Vous envisagez d’installer des panneaux photovoltaïques dans votre habitation ? Grâce à nos achats groupés, vous pouvez bénéficier d’une réduction de 10 % sur votre nouvelle installation.

Produisez votre électricité verte !

Installez des panneaux photovoltaïques de qualité à des prix concurrentiels grâce à nos 10 % de réduction !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email
  1. david dupont

    08/04/2022

    Bonjour
    j’envisage l’installation d’un boiler eau chaude avec pompe à chaleur, et un serpentin echangeur à brancher sur la chaudiere l’hiver. auriez vous des suggestions de pompe ? j’ai des prix dans les 2000 eu avec l atlantic explorer v4.
    faut il 200l ou 270 l?
    bien à vous
    David Dupont

    • Éléna Stordeur

      08/04/2022

      Bonjour Monsieur Dupont,
      Pour des détails si techniques, il est préférable de s’adresser directement à un chauffagiste.

      Passez une agréable journée,
      L’équipe Wikipower

Soyez le premier

à recevoir les meilleurs conseils et des astuces pour optimiser votre budget énergétique !

Wikipower : Ambassadrice des Trends Gazelles

Une entreprise liégeoise en plein essor : Wikipower poursuit sa croissance et décroche le prix de Trends Gazelles nationale pour l’année 2020, dans la catégorie « Petites entreprises ».

Plus d'articles sur le même thème

compteur-panneaux-photovoltaiques

Quel type de compteur installer avec vos panneaux photovoltaïques ?

Quel compteur avec vos panneaux photovoltaïques ? Si vous venez de faire installer des panneaux solaires, il n’est pas toujours simple de savoir vers quel modèle de compteur électrique se tourner. Ensemble, faisons un tour d’horizon des divers compteurs d’électricité existants et vérifions leur compatibilité avec votre installation de panneaux solaires.

Je energiefactuur controleren

4 initiatives pour reprendre le contrôle sur sa facture d’énergie

Comment diminuer sa facture d’énergie ? C’est une question que d’innombrables ménages belges se posent, sans forcément y trouver de réponse. Qu’il s’agisse de s’éclairer ou de se chauffer, il existe pourtant des habitudes simples à adopter pour reprendre le contrôle de son budget énergétique. Nous avons donc compilé pour vous 4 conseils à suivre pour devenir un consommateur éclairé.

Inscription à la newsletter !

Inscrivez-vous à notre newsletter et vous ne manquerez plus aucun bon plan : offres d'achats groupés en avant-première ; tarifs préférentiels ; trucs & astuces pour réduire la consommation d'énergie ; accompagnement personnalisé.

Rappel gratuit et immédiat par nos conseillers !

Rappel gratuit et immédiat par nos conseillers !