Coopératives éoliennes

Comparatif des coopératives éoliennes citoyennes

Comparatif des coopératives éoliennes citoyennes

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email
Contribuer à la transition énergétique tout en s'assurant un rendement financier, c'est possible grâce aux coopératives éoliennes citoyennes. Découvrez le principe dans cet article !

Comment le particulier peut-il investir dans des sources d’énergie renouvelables et ainsi contribuer au développement durable de notre société ? La première possibilité – bien connue de tous – réside en l’installation de panneaux photovoltaïques à son domicile. Cependant, tout le monde ne possède pas un beau toit incliné et parfaitement orienté.

Il existe désormais une alternative tout aussi durable, où le particulier peut investir le montant souhaité dans une société coopérative en vue d’acquérir une ou plusieurs éoliennes. Il participe ainsi à la production d’électricité verte et à la réappropriation de ses propres sources d’énergie, trop souvent détenues par de grosses multinationales.

De plus, ce genre de projet permet de générer des bénéfices. Ceux-ci seront ensuite distribués sous forme de dividendes pouvant atteindre jusqu’à 6 %, ce qui est bien plus intéressant que les taux d’intérêt proposés à l’heure actuelle.

Impliquer le citoyen

Un des enjeux de la transition énergétique est de permettre aux citoyens de se réapproprier les ressources d’énergie. La participation citoyenne dans des projets éoliens est une des initiatives allant dans ce sens. En effet, ce genre d’action permet aux citoyens et/ou à une commune de détenir, tout ou en partie, du capital de la société d’exploitation. 

Cette participation se réalise généralement par la création d’une société coopérative à responsabilité limitée (scrl). De fait, la coopérative est la forme de société commerciale la plus adéquate pour ce genre de projets. Elle va plus loin que la simple recherche de profit ; elle permet à de petits investisseurs de se réunir en vue de réaliser un projet entrepreneurial socialement responsable : l’éolienne citoyenne.

Comment les coopératives éoliennes citoyennes fonctionnent-elles ?

Les sociétés coopératives éoliennes font généralement la demande d’un agrément auprès du ministre chargé de l’économie. L’agrément ne sera accordé à une coopérative que si elle fonctionne bel et bien dans le respect des valeurs et principes coopératifs.

Une fois la société agréée, elle peut librement faire un appel public à l’épargne. Cette étape lui permet de lever plus aisément les fonds nécessaires à la réalisation de son projet. Les parts émises peuvent être souscrites par les citoyens (riverains ou non), par les communes, mais aussi par d’autres sociétés coopératives qui souhaitent diversifier leurs projets.

Les fonds propres soulevés par ces partisans sont ensuite complétés par les subsides de la Région wallonne ainsi que par des emprunts bancaires.

Une initiative responsable et rentable

Ces sociétés peuvent choisir le montant des dividendes à distribuer aux coopérateurs (personne ayant au moins une part). Il y a cependant une condition : ils ne peuvent excéder les 6 % net par actionnaire. Néanmoins, ces montants sont exonérés d’impôt pour une première tranche de 180 euros, permettant ainsi aux investisseurs d’être exonérés jusqu’à 3.000 euros d’investissement.

Les bénéfices dégagés par ce genre de projets peuvent être à nouveau investis dans un projet éolien ou bien dans d’autres projets de développement social ou environnemental. La société participe ainsi à la réconciliation entre le développement économique et le développement durable.

Les coopérateurs peuvent également bénéficier d’autres avantages selon les coopératives. Cela va du simple conseil énergétique au travers de brochures ou de newsletters, à la possibilité de ristourne sur leurs tarifs d’électricité.

Les coopératives éoliennes présentes en Belgique

Parmi les coopératives éoliennes existantes, citons L’éolienne des enfants, un très bel exemple de solidarité et de développement durable. Cette éolienne, déjà inaugurée en février 2006, fut financée exclusivement par des enfants à travers la société coopérative « Allons en vent ». La coopérative permit de récolter les quelque 200.000 euros de fonds propres nécessaires pour le financement d’une éolienne de 750.000 euros. Pour ce faire, elle a émis pas moins de 2.000 parts d’un montant de 100 euros chacune, auquelle les enfants ont pu souscrire. Le solde du financement a, quant à lui, été complété par des subsides et des emprunts bancaires.

Voici une liste des autres coopératives existantes que nous avons recensées :

comparatif coopératives éoliennes citoyennes
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email

Soyez le premier

à recevoir les meilleurs conseils et des astuces pour optimiser votre budget énergétique !

Wikipower : Ambassadrice des Trends Gazelles

Une entreprise liégeoise en plein essor : Wikipower poursuit sa croissance et décroche le prix de Trends Gazelles nationale pour l’année 2020, dans la catégorie « Petites entreprises ».

Plus d'articles sur le même thème

[Communiqué de presse] Le Brabant wallon : champion en économies sur les factures d’énergie

Depuis plusieurs années, les communes de Rixensart, La Hulpe et Chaumont-Gistoux s’associent à la
plateforme de conseil en énergie Wikipower pour organiser un achat groupé annuel d’électricité verte
et de gaz. Sur l’ensemble du territoire belge, les 3 communes du Brabant Wallon se hissent en haut du
podium pour leur participation record : 1 ménage sur 5 inscrits à Rixensart et La Hulpe et près d’1
ménage sur 8 à Chaumont-Gistoux.

[Communiqué de presse] Des villes et communes belges aident leurs habitants à économiser 50% sur le prix de l’énergie

Cette année, neuf villes et communes s’associent à la plateforme de conseil en énergie Wikipower pour organiser un achat groupé d’électricité verte et de gaz. Disponible jusqu’au 23 décembre, l’offre du 2ème semestre 2020 proposée aux habitants de Rixensart, La Hulpe, Chaumont-Gistoux, Genappe, Seraing, Tournai, Thuin, Braine-le-Comte et Ganshoren bat tous les records en proposant d’économiser aux citoyens en moyenne 300 euros sur leur facture d’énergie.

[Communiqué de presse] Se chauffer au gaz coûte plus cher aux Wallons

Cet hiver, plus besoin de tergiverser : se chauffer au gaz est une des solutions les plus économiques. Oui, mais pas partout. 239,29 euros : c’est la différence entre la facture annuelle de chauffage d’un ménage wallon et celle d’un ménage flamand, à consommation identique !

Inscription à la newsletter !

Inscrivez-vous à notre newsletter et vous ne manquerez plus aucun bon plan : offres d'achats groupés en avant-première ; tarifs préférentiels ; trucs & astuces pour réduire la consommation d'énergie ; accompagnement personnalisé.

Rappel gratuit et immédiat par nos conseillers !

Rappel gratuit et immédiat par nos conseillers !