chauffage au bois

Comment savoir si se chauffer au bois est une bonne idée ?

Comment savoir si se chauffer au bois est une bonne idée ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email
Vous comptez acheter un poêle à bois ? Découvrez maintenant les avantages du bois de chauffage (bûches, bois compressé, pellets) mais aussi ses inconvénients afin de faire, à coup sûr, une bonne affaire.

Le bois de chauffage est réputé pour être généralement moins cher que l’électricité et le gaz naturel (ce n’est cependant plus forcément vrai en 2020, avec la chute du prix du gaz).

Etant une solution bon marché, de nombreux ménages réfléchissent donc à l’utiliser pour se chauffer. Cependant, ce combustible est-il toujours intéressant financièrement ? Pourquoi serait-il à privilégier par rapport aux autres sources d’énergie ? S’il est vrai qu’il comporte de nombreux atouts, il présente également quelques contraintes pouvant éventuellement freiner votre élan.

Besoin de conseils pour réduire votre facture de chauffage ? Recevez tous nos bons plans en vous abonnant à la newsletter de Wikipower !

Chaudière à bois ou poêle à bois : que choisir ?

Afin de savoir si vous avez intérêt ou non à vous chauffer au bois, vous devez tenir compte de deux éléments : l’appareil de chauffage et le type de combustible de chauffage (bûches, granulés, bois compressé…).

En Belgique, vous avez la possibilité de vous chauffer au bois de différentes manières. Mais entre les inserts, les poêles et les chaudières à bois, il est parfois difficile de savoir quel est le meilleur système de chauffage. Pour vous aider, rappelez-vous que chacun d’entre eux est réservé à des besoins particuliers. Posez-vous ensuite la question suivante : souhaitez-vous utiliser le bois pour chauffer toute votre maison ou pour apporter une chaleur d’appoint ?

Les appareils de chauffage individuels

chaudière à bois

Faciles à installer et relativement bon marché, les poêles à bois permettent de chauffer une ou deux pièces, voire l’ensemble du rez-de-chaussée, si la puissance de l’appareil est suffisante et l’agencement de la maison adapté. Devant être alimentés manuellement à un rythme variant en fonction de leur autonomie, ils sont par ailleurs recommandés aux personnes disposant d’un logement bien isolé.

Pour information, bien qu’ils soient conviviaux, les foyers ouverts (cheminées traditionnelles) offrent un très mauvais rendement. À ce niveau, l’insert, consistant en une cassette encastrée dans une cheminée existante, s’en sort mieux mais les meilleurs restent les foyers fermés (poêles habillés d’une cheminée décorative). Quant aux poêles, il en existe de différents types dont le poêle classique, le poêle à bûches, le poêle à pellets et le poêle de masse.

Le chauffage central au bois

Une chaudière au bois repose sur le même principe qu’une chaudière au gaz naturel ou au mazout : elle brûle un combustible afin de chauffer l’ensemble des radiateurs de la maison et, éventuellement, afin de fournir de l’eau chaude sanitaire.

Comme pour les poêles, différents modèles de chaudières au bois sont disponibles sur le marché. Les fournisseurs proposent ainsi des chaudières à bûches, des chaudières à plaquettes et des chaudières à granulés.

Les principales formes de bois : laquelle est la meilleure ?

La plupart des appareils de chauffage au bois sont disponibles en plusieurs modèles. Mais comment savoir quel bois de chauffage est le plus performant ? Lequel vous permettra de réduire votre facture de chauffage ? Pour le savoir, il importe notamment de tenir compte des caractéristiques de chaque combustible :

  • les bûches classiques : les bûches offrent une bonne combustion si le bois est sec et non pollué. Par ailleurs, elles présentent un pouvoir calorifique différent en fonction du type d’essence choisie. Le bois bûche issu de bois dur (charme, hêtre, chêne, frêne) est ainsi le plus performant.
  • les pellets, aussi appelés granulés de bois : composés de sciure de bois compressée et réputés pour leur faible teneur en cendres ainsi que pour leur fort pouvoir calorifique, les pellets ne contiennent, en principe, aucun additif chimique. Mesurant en moyenne 20 mm, ils peuvent être livrés par sac pour alimenter un poêle ou par camion souffleur pour remplir un silo.
  • les plaquettes ou bois déchiqueté : obtenues par le broyage de branches ou de bois, elles sont vendues en MAP (mètre cube apparent de plaquettes). Rarement utilisées pour des applications domestiques, elles sont toutefois généralement bon marché.
  • les bûches compressées, aussi appelées briquettes et bûchettes : elles sont fabriquées à partir de bois compressé, sans colle ni additif chimique. Plus denses et moins humides que les bûches traditionnelles, elles ont aussi l’avantage de requérir moins d’espace de stockage et de produire moins de cendres. Mais en contrepartie, leur prix est plus élevé.

Le prix du bois, plus bas que celui des autres énergies !

buche-pellet

Le principal atout du bois est sans nul doute son prix. Toutefois, il varie en fonction des différentes formes de bois de chauffage. Afin de prendre conscience de son évolution, l’APERe (l’Association pour la Promotion des Énergies Renouvelables) met régulièrement à jour un observatoire des prix en tenant notamment compte du pouvoir calorifique de chaque combustible. Au 1er juin 2017, les prix du bois de chauffage étaient les suivants :

  • le pellet : 4,60 c€/kWh en vrac et 5,00 c€/kWh en sac ;
  • les bûches : 4,00 c€/kWh ;
  • les plaquettes : 2,70 c€/kWh.

Au même moment, l’électricité coûtait en Wallonie 24,68 c€/kWh et le gaz naturel, 6,17 c€/kWh. Par ailleurs, selon ValBiom, asbl qui promeut la valorisation de la biomasse, 1 stère de chêne sec à l’air équivaut à 160 litres de mazout, 1 tonne de plaquettes sèches à 330 litres de mazout et, enfin, 1 tonne de pellets à 500 litres de mazout. Selon votre consommation et le prix du mazout, il peut donc être intéressant de passer au chauffage au bois.

Notez que même si le prix de l’énergie est intéressant, il n’en va pas toujours de même pour certains appareils de chauffage, encore très coûteux. C’est notamment le cas des chaudières à alimentation automatique. Toutefois, la Région wallonne octroie des primes aux consommateurs désirant installer un appareil de chauffage au bois au rendement élevé et respectueux de l’environnement.

Restez au courant des prix des combustibles en vous abonnant à la newsletter !

Les autres avantages du chauffage au bois...

L’utilisation du bois comme source énergétique dans votre habitation n’est pas seulement bénéfique pour votre portefeuille. En effet, le bois présente bien d’autres avantages :

  • Ce combustible produit moins de CO2 que le gaz naturel, le mazout et l’électricité.
  • À l’entre-saison, un poêle à bois constitue un bon apport de chauffe et retarde la mise en route de votre chaudière au mazout ou au gaz, tandis qu’en hiver, il s’avère intéressant pour éviter la consommation d’autres énergies, surtout lorsqu’il est acheté à bon prix.
  • Les poêles à bois et pellets récents proposent un rendement élevé, ce qui permet de consommer moins de bois, et offrent une chambre de combustion assez performante que pour diminuer les émissions de particules fines.
  • L’installation d’un poêle d’appoint est très souvent possible et facile.

...et ses inconvénients

En parallèle, le chauffage au bois peut décourager certains consommateurs en raison de ces quelques inconvénients :

  • Le chauffage au bois est une solution économique et écologique à condition de suivre les bonnes pratiques : choix d’une installation adaptée au mode de vie du ménage et dont la puissance convient au volume de la pièce à chauffer, achat d’un bois labellisé, utilisation adéquate de l’appareil de chauffage (notamment en employant uniquement le combustible recommandé par le fabricant et, dans le cas échéant, du bois bien sec), entretien annuel…
  • Se chauffer au bois nécessite un espace de stockage plus ou moins important.
  • L’exploitation du bois-énergie peut donner lieu à des dérapages si elle n’est pas gérée correctement. Il est donc recommandé d’acheter du bois labellisé, garantissant la gestion durable des forêts (certifications forestières PEFC et FSC).
  • Les anciens poêles à bois émettent de nombreuses particules fines et cette pollution est néfaste tant pour la santé que l’environnement.

Envie de réduire vos factures d'énergie ?​

Découvrez les achats groupés d’énergie de Wikipower et faites jusqu’à 345 € d’économies !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email

Soyez le premier

à recevoir les meilleurs conseils et des astuces pour optimiser votre budget énergétique !

Wikipower : Ambassadrice des Trends Gazelles

Une entreprise liégeoise en plein essor : Wikipower poursuit sa croissance et décroche le prix de Trends Gazelles nationale pour l’année 2020, dans la catégorie « Petites entreprises ».

Plus d'articles sur le même thème

[Communiqué de presse] Le Brabant wallon : champion en économies sur les factures d’énergie

Depuis plusieurs années, les communes de Rixensart, La Hulpe et Chaumont-Gistoux s’associent à la
plateforme de conseil en énergie Wikipower pour organiser un achat groupé annuel d’électricité verte
et de gaz. Sur l’ensemble du territoire belge, les 3 communes du Brabant Wallon se hissent en haut du
podium pour leur participation record : 1 ménage sur 5 inscrits à Rixensart et La Hulpe et près d’1
ménage sur 8 à Chaumont-Gistoux.

[Communiqué de presse] Des villes et communes belges aident leurs habitants à économiser 50% sur le prix de l’énergie

Cette année, neuf villes et communes s’associent à la plateforme de conseil en énergie Wikipower pour organiser un achat groupé d’électricité verte et de gaz. Disponible jusqu’au 23 décembre, l’offre du 2ème semestre 2020 proposée aux habitants de Rixensart, La Hulpe, Chaumont-Gistoux, Genappe, Seraing, Tournai, Thuin, Braine-le-Comte et Ganshoren bat tous les records en proposant d’économiser aux citoyens en moyenne 300 euros sur leur facture d’énergie.

[Communiqué de presse] Se chauffer au gaz coûte plus cher aux Wallons

Cet hiver, plus besoin de tergiverser : se chauffer au gaz est une des solutions les plus économiques. Oui, mais pas partout. 239,29 euros : c’est la différence entre la facture annuelle de chauffage d’un ménage wallon et celle d’un ménage flamand, à consommation identique !

Inscription à la newsletter !

Inscrivez-vous à notre newsletter et vous ne manquerez plus aucun bon plan : offres d'achats groupés en avant-première ; tarifs préférentiels ; trucs & astuces pour réduire la consommation d'énergie ; accompagnement personnalisé.

Rappel gratuit et immédiat par nos conseillers !

Rappel gratuit et immédiat par nos conseillers !