Je change de chauffage ! Plutôt mazout ou pellet ?

17/06/2019

Que vous soyez propriétaire de longue date avec l’intention de changer de moyen de chauffage ou bientôt propriétaire, ce type de question peut survenir. Vous hésitez en effet entre ces deux types d’énergies. Wikipower a dressé pour vous une petite checklist pour vous aider à y voir plus clair.

Pellet

#1. Penser à son portefeuille

L’aspect financier est souvent décisif. Faites comme si vous changiez de voiture : n’achetez pas un chat dans un sac. Comparez toujours plusieurs devis, que ce soit pour une chaudière – qu’elle soit au mazout ou au pellet – ou des poêles au pellet. Ensuite, rappelez vous que le prix du mazout fluctue alors que celui du pellet est relativement stable. Au cours des dix dernières années, le coût du kilowattheure produit au départ du pellet a oscillé de façon infime. Le mazout connaît, lui des hauts et des bas, avec des pics essentiellement lors des périodes froides. Bref, c’est un peu comme si vous contractiez un crédit : certains préféreront ne pas avoir de surprises grâce à une solution plutôt fixe, d’autres n’auront pas peur d’une certaine fluctuation.

 

#2. Rester pragmatique

Pensez, par exemple, en termes de taux d’encombrement et de superficie. Une chaudière au mazout devra trouver sa place à l’extérieur et celle au pellet impérativement à l’intérieur. Gardez aussi en tête qu’un poêle au pellet, cela se remplit régulièrement. Quand on est dans la force de l’âge, cela n’a pas trop d’importance. Par contre, pour les trois fois vingt, cela peut vite devenir physique.

 

#3. Envisager le retour sur investissement et le long terme

Ne regardez pas uniquement les prix des appareils de chauffage à l’achat. Demandez par exemple combien ils consomment à terme et quel est leur rendement. Comme pour certaines imprimantes, c’est le bon marché qui coûte cher : elles ne coûtent pratiquement rien à l’achat mais sur le long terme, elles sont gourmandes de consommables. Inversement : certains appareils a priori coûteux se révèlent à terme être un très bon investissement.

 

#4. Ne pas exclure les autres énergies

Enfin, sachez que vous ne signez pas un contrat de mariage ou d’exclusivité : les différents types de chauffage sont cumulables et compatibles entre eux. Vous pouvez très bien avoir une chaudière au mazout associée à des poêles au pellet pour créer une chaleur d’appoint. Vous pouvez aussi réserver, par exemple, le chauffage de l’eau sanitaire à un boiler thermodynamique, en complément d’une chaudière au mazout ou au pellet, voire au gaz.

Tout ceci dépend bien entendu de plusieurs facteurs, allant de vos goûts jusqu’au coût, en passant par la taille de votre habitation. Vous pouvez bien entendu demander conseil auprès d’experts, d’autant que le secteur de l’énergie est assez innovant. Chez Wikipower, nous nous tenons à votre disposition pour répondre à vos questions. Nous organisons également des achats groupés de mazout et de pellet. C’est l’occasion d’économiser ensemble, mais aussi d’interagir avec nos experts en énergie.

← Voir tous les articles