Comment faire l’entretien de votre chaudière au mazout ?

21/02/2018

Radiateur chauffage centralL’entretien d’une chaudière au mazout est indispensable. Découvrez son prix ainsi que l’intérêt d’un contrat d’entretien et du contrôle obligatoire.

Vous possédez une chaudière au mazout à condensation ou une chaudière traditionnelle ? Si la première est réputée pour être plus efficace et moins énergivore que la seconde, elle est soumise aux mêmes règles d’entretien.

Pourquoi faire entretenir sa chaudière au mazout ?

L’entretien d’une chaudière au mazout est primordial pour plusieurs raisons. Non seulement il garantit le bon fonctionnement de l’appareil, mais également votre sécurité.

Concrètement, cette intervention permet de réaliser jusqu’à 12 % d’économies d’énergie puisque le technicien élimine l’éventuel dépôt s’étant formé dans la chaudière et diminuant son rendement. En outre, qui dit baisse de la consommation de mazout, dit aussi baisse de la facture. Par conséquent, faire entretenir votre chaudière se révèle avantageux pour votre portefeuille.

Au niveau de l’environnement, garder les brûleurs propres se révèle également bénéfique. L’appareil émet en effet moins de gaz nocifs, tels que le monoxyde de carbone (CO) et le CO2, ce qui permet dans le même temps de préserver votre santé. Sans compter les risques de panne, fortement réduits grâce au contrôle des éléments susceptibles de causer des problèmes techniques. De quoi augmenter vos chances de passer un hiver au chaud, à l’abri d’un quelconque désagrément.

Le saviez-vous ? Depuis 2014, le SPF Finances n’accorde plus de réduction d’impôt pour les dépenses faites en vue d’économiser l’énergie (sauf pour l’isolation du toit). Autrement dit, faire entretenir votre chaudière de chauffage central ou remplacer votre installation au mazout ne vous donne plus droit à un avantage fiscal.

Le contrôle, une obligation légale partout en Belgique

Carte de la BelgiquePartout en Belgique, les propriétaires d’une chaudière au mazout doivent prévoir un contrôle périodique en faisant appel à un chauffagiste formé et agréé par la Région.

En Wallonie, en Flandre et à Bruxelles, il est légalement obligatoire de faire contrôler sa chaudière au fioul tous les ans. Pour information, l’entretien d’une chaudière au gaz doit, quant à lui, avoir lieu tous les trois ans, excepté en Flandre où le rythme a été fixé à une révision tous les deux ans. Cette différence de fréquence d’entretien entre le mazout et le gaz naturel s’explique par le fait que le fioul domestique dégage davantage de suie dans le foyer, celle-ci étant à éviter en raison de son caractère polluant et de son rejet dans l’atmosphère.

Attention : avant de faire appel à un chauffagiste, vérifiez qu’il est bel et bien agréé en tant que technicien agréé en combustibles liquides. Pour ce faire, rendez-vous sur le site de l’AwAC (Agence wallonne de l’Air et du Climat) si vous habitez en Wallonie et sur le site de Bruxelles Environnement si vous habitez dans la capitale.

Que comprend l’entretien d’une chaudière au mazout ?

L’entretien d’une chaudière au mazout comprend quatre étapes :

  1. Le ramonage de la cheminée : cette opération est nécessaire pour éviter que la cheminée de la chaudière ne se bouche à cause de la suie.
  2. Le nettoyage : il comprend notamment l’entretien du corps de chauffe, du brûleur et de la veilleuse. Le cas échéant, le remplacement du gicleur est également réalisé.
  3. Le contrôle : le technicien s’assure de l’étanchéité des conduits de combustion, de l’absence de monoxyde de carbone dans les fumées et examine les systèmes de sécurité de la chaudière. Une fois ce travail effectué, il procède au redémarrage de la chaudière afin de vérifier son bon état de marche. Au moindre bruit ou à la moindre vibration ou fumée anormale, il réagit et ajuste le tir.
  4. Le réglage de la chaudière : le professionnel va procéder à différents réglages afin de certifier le fonctionnement optimal de la chaudière et garantir des conditions de sécurité satisfaisantes.

Le chauffagiste a terminé l’entretien ? N’hésitez pas à lui demander des conseils sur les bonnes pratiques pour réduire votre consommation de mazout. De plus, renseignez-vous sur comment obtenir une facture de chauffage moins élevée. En mettant en œuvre de simples astuces, vous constaterez vite leur impact positif sur votre budget énergétique !

Le saviez-vous ? Vous pouvez conclure un contrat d’entretien de chaudière avec un professionnel ou un fournisseur d’énergie au lieu de fonctionner par entretien individuel. Grâce à ce type de formule, vous payez généralement un acompte fixe chaque mois, ce qui vous permet d’étaler le paiement de l’entretien. En cas de problème, vous pouvez joindre une hotline et recevez un rappel lorsqu’il est temps de procéder à une nouvelle révision.

Combien coûte un entretien d’une chaudière au mazout ?

Sigle euroLe prix de l’entretien d’une chaudière au mazout varie évidemment selon les prestataires et les interventions pratiquées. S’il faut remplacer une pièce, le coût augmentera inévitablement. Mais pour avoir un ordre d’idées, comptez au moins 100 euros, en sachant que d’une manière générale, les tarifs oscillent entre 130 et 200 euros. S’il s’agit d’une somme assez conséquente, elle constitue un investissement rentable à court et moyen terme puisque l’entretien diminue les risques de panne et augmente la durée de vie de la chaudière.

De plus, il existe plusieurs astuces pour limiter vos dépenses :

  • comparer les tarifs de plusieurs chauffagistes agréés actifs non loin de chez vous ;
  • acheter du mazout pas cher en participant par exemple à un achat groupé de mazout et en passant commande au moment de l’année le plus avantageux.

Vous avez des questions sur les achats groupés de mazout ou, de manière plus générale, sur la livraison de mazout ? N’hésitez pas nous poser toutes vos questions au 04/287.61.81.

Quel est le meilleur moment pour entretenir votre chaudière au fioul ?

Il est conseillé de faire entretenir sa chaudière au printemps ou en été. De cette façon, votre installation de chauffage est prête pour l’automne, saison durant laquelle elle est généralement remise en route. De plus, les chauffagistes sont davantage sollicités à cette période ainsi qu’en hiver en raison des nombreux dépannages urgents à effectuer. Faites donc preuve d’anticipation !

Quelle différence entre l’entretien, le contrôle et le diagnostic ?

Généralement, on parle d’entretien obligatoire. Il s’agit pourtant d’un abus de langage car, en réalité, c’est le contrôle qui doit absolument être fait à la fréquence imposée et non l’entretien. Attention, cela ne signifie pas que l’entretien est inutile. Bien au contraire, il est même recommandé par les fabricants afin d’éviter les pannes et garantir une longue durée de vie de la chaudière. D’ailleurs, dans la pratique, le contrôle et l’entretien se déroulent généralement en même temps. En effet, si le technicien détecte lors du contrôle une quelconque anomalie, il va s’occuper de votre chaudière et se charger de la réparation, du nettoyage, du réglage et du ramonage.

Quant à l’audit de chauffage, il doit être effectué pour toute chaudière de plus de 15 ans. Pour rappel, ce diagnostic permet de vérifier la performance énergétique de l’installation et de savoir comment améliorer son rendement afin de réduire sa consommation énergétique.

Et si vous ne faites pas réaliser l’entretien ?

Si vous ne respectez pas votre obligation d’entretien, vous risquez une amende en cas de vérification. Une pénalité qui risque de vous coûter plus cher que prévu puisque votre chaudière perdra en rendement et s’usera plus vite. Avec pour conséquence, un risque de pannes plus important et donc plus d’interventions afin de réparer les pièces concernées.

Attention : à la fin de l’entretien, pensez à réclamer au technicien l’attestation d’entretien s’il ne vous la donne pas spontanément. Celle-ci reprend de manière officielle les contrôles effectués et est à conserver car elle vous permet de prouver que vous avez bel et bien respecté vos obligations.

← Voir tous les articles