Objectif : grouper 10 000 ménages

05/08/2011
PID_$503990$_b233453e-beb4-11e0-8fb6-6fbcfa811d0a_original.jpg.h170

« L’idée est de permettre aux consommateurs d’acquérir de nouveaux réflexes ».

Nouvelle initiative sur le marché de l’énergie, pour négocier des contrats groupés : Wikipower veut discuter avec chaque fournisseur de gaz et d’électricité.

Un nouveau groupement d’achat de gaz et d’électricité est en train de se constituer : Wikipower a pour objectif de rassembler 10 000 ménages en Wallonie et à Bruxelles. Un bon chiffre d’affaires potentiel et, peut-être, une force de frappe suffisante pour négocier les meilleurs tarifs auprès des fournisseurs.

Il s’agit d’une initiative privée lancée par un particulier, Michel Corhay. Ce Sérésien travaille dans un cluster wallon consacré aux technologies, à l’énergie, à l’environnement et au développement durable.

Michel Corhay, selon vos calculs, si 10 000 ménages se rassemblent, on peut leur permettre d’économiser 300 € sur leur facture annuelle et 2 millions au total. Expliquez-nous comment.

J’ai tenu compte des factures d’électricité et de gaz des 450 personnes déjà inscrites sur Wikipower : ça tourne entre 2 500 et 2 700 € en moyenne par an. Si je table sur 10 000 ménages, ça nous amène à plus de 20 millions €. L’objectif est d’arriver à 10 % d’économie. Soit 2 millions.

Comment ?

Déjà à titre individuel, les consommateurs devraient prendre l’habitude de vérifier chaque année quelle est l’offre la meilleure ou la plus verte sur le marché. Changer de fournisseur, ça prend 10 minutes… On le fait pour le mazout, mais pas pour le gaz ou l’électricité. Si je parviens à réunir 10 000 ménages, je peux faire le tour des fournisseurs en toute transparence, pour faire jouer la concurrence.

Mais les gros fournisseurs, comme Electrabel, ne sont pas très preneurs d’achats groupés.

Electrabel n’aime pas trop les achats groupés, c’est vrai. Mais une fois que j’aurai rassemblé les 10 000 ménages et les données de leur consommation, je peux tabler sur un nombre de giga watts/heure et sur un chiffre d’affaires précis. Un fournisseur peut gagner un chiffre de 20 millions € ou perdre des clients qui passeront chez un autre, s’il ne propose pas la meilleure offre.

Il y a déjà d’autres groupements d’achats pour l’énergie. Comme Power4you, qui a passé un contrat avec Lampiris.

C’est différent. Ils se sont lancés en 2007 et ont choisi la meilleure offre qui était Lampiris. Mais il n’y a pas de négociation avec chaque fournisseur.

Vous, vous y gagnez quoi ?

Je ne sais pas encore. Mon rôle est celui d’un intermédiaire. En tout cas, je n’ai pas envie que le système de commission soit lié au montant négocié.

Vous précisez que l’inscription est gratuite et sans engagement. Mais avec quoi allez-vous négocier s’il n’y a pas d’engagement ?

On en perdra peut-être quelques-uns entre-temps. Mais quand on aura les 10 000 inscriptions (je table sur la mi-octobre) et les données de consommation précises, j’irai trouver les fournisseurs. J’enverrai alors aux inscrits une offre de contrat. À ce moment-là, ils pourront quitter leur fournisseur actuel, le cas échéant. L’idée est de permettre aux consommateurs d’acquérir de nouveaux réflexes, même sans intermédiaire.

Source: l’avenir.et – 5 août 2011 – Pascale Serret

← Voir tous les articles