Ensemble, pour payer moins cher l’énergie

23/03/2015

Lavenir.netPayer moins cher l’énergie, c’est possible. Pour y parvenir, le CPAS de Charleroi a confié à Wikipower la mise en place d’achats groupés.

Les cours du pétrole, qui influent sur le coût des autres énergies, ont certes laissé un répit bienvenu aux consommateurs ces derniers mois. Il n’en demeure pas moins que l’énergie reste un poste important du budget des ménages, spécialement en ces temps de disette. Acteur clé au niveau communal pour les économies d’énergie, le CPAS de Charleroi, associé à la Ville, a décidé de mettre en place des achats groupés d’énergie, a annoncé le président du CPAS, Éric Massin.

L’intérêt d’une telle initiative, c’est de pouvoir négocier des tarifs plus avantageux que lorsqu’on achète seul. À une certaine échelle, cela ne s’improvise pas. Aussi un marché public a-t-il été lancé par le CPAS dans le but de confier cette tâche à une société spécialisée. Il a été attribué à Wikipower, de Liège, qui peut se prévaloir de 50 000 membres, d’une centaine d’achats groupés organisés et d’une indépendance de tout fournisseur et de tout parti politique.

De substantielles économies

La société a reçu pour mission d’organiser trois marchés différents: électricité (verte à 100%) et gaz, mazout, pellets. «Tous les citoyens sont concernés, mais aussi tous ceux qui ont des consommations proches de celles d’un ménage: indépendants, petites PME, commerces», explique Maxime Beguin, de Wikipower. L’initiative vise d’abord les Carolos. Mais dans le cas du mazout, tout habitant du Hainaut peut faire partie du groupe d’achat. Pour le gaz et l’électricité, c’est carrément n’importe quel habitant de Wallonie qui peut en faire partie.

L’inscription est totalement gratuite. Et tout au long de la procédure de l’achat groupé, jusqu’au moment où on lui propose l’offre, le participant reste libre de ne pas accepter (lire l’encadré).

Grâce à la négociation des tarifs mais aussi en passant chez un fournisseur moins cher, les avantages pécuniaires sont appréciables. Pour des consommations moyennes, les affiliés d’un précédent groupe d’achat constatent une économie moyenne de 100€ sur l’électricité, 120€ sur le gaz, 110€ sur le mazout (1 750 l) et 85€ sur deux palettes de pellets. Pas négligeable, surtout pour les bourses les plus fragiles. Attention cependant: les bénéficiaires du tarif social pour le gaz et l’électricité n’ont pas intérêt à faire partie de ce groupe d’achat.

Pour arriver à ce gain, il faudra toutefois atteindre une masse critique, de l’ordre de 400 à 500 affiliés pour le mazout et de 6 000 à 7 000 pour l’électricité et le gaz. L’union fait la force, c’est vrai aussi dans ce cas.

Source: L’Avenir.net
Date: 21 mars 2015