Plus de régime Qualiwatt en Wallonie à partir de juillet 2018 !

27/12/2017

Fin de la prime Qualiwatt pour les panneaux photovoltaïques en Wallonie

Le ministre wallon de l’Énergie Jean-Luc Crucke a pris sa décision : les primes Qualiwatt pour les installations photovoltaïques prendront fin le 30 juin 2018.


Jean-Luc Crucke en est persuadé : les primes Qualiwatt sont devenues inutiles. C’est ce qu’il a affirmé le lundi 11 décembre en commission du Parlement wallon sur la base d’un avis de la CWaPE. Le régulateur wallon affirme en effet que les installations photovoltaïques n’ont plus besoin de soutien pour être rentables.

La prime Qualiwatt offre un rendement trop élevé

Créé en 2014 à la suite du fiasco des certificats verts, devenus trop nombreux sur le marché, le régime Qualiwatt devait redynamiser le secteur. Comment ? En proposant aux ménages une prime annuelle permettant d’amortir leur installation photovoltaïque en 8 ans. Si ce système se révélait bien moins lucratif que l’ancien, il restait néanmoins intéressant.

Pourquoi alors le supprimer ? Parce qu’actuellement, selon le ministre wallon de l’Énergie, le taux de rentabilité d’une installation de 3 kWc (kilowatts-crête) oscille entre 7,3 % et 8,4 % alors que l’objectif initial était fixé à 5 %. Cette hausse s’explique par le prix des panneaux, devenu bien plus abordable. Une installation photovoltaïque coûterait ainsi 30 % de moins qu’en 2014, en plus d’être devenue plus performante, comme l’a annoncé Jean-Luc Crucke en commission. Une bonne nouvelle d’après lui, « parce que cela veut dire que l’énergie renouvelable a réussi à être self-supporting ».

Avec la disparition de Qualiwatt, le ministre vise une économie annuelle de 5 millions d’euros. Il compte par ailleurs continuer à soutenir d’autres filières durables, encore loin d’être rentables, telles que la biomasse.

La CWaPE craint l’effet psychologique d’une absence de prime

Si la CWaPE reconnaît la perte d’intérêt de Qualiwatt, elle met toutefois en garde sur les conséquences de la suppression d’une telle prime. D’après elle, « l’effet psychologique d’une absence de prime ne doit pas être négligé ». La disparition de Qualiwatt risque en effet d’impacter le développement du secteur, la prime encourageant certainement le changement.

De plus, le régulateur wallon pointe du doigt le besoin de continuer à garantir la qualité des équipements et la compétence des installateurs. Pour ce faire, il juge nécessaire d’adopter une communication adéquate et de prendre des mesures spécifiques.

Les conséquences sur les particuliers et les installateurs

Le ministre wallon de l’Énergie Jean-Luc Crucke semble avoir entendu les recommandations de la CWaPE mais reste confiant pour l’avenir.

« Les installations n’ont plus besoin de Qualiwatt et nous comptons communiquer positivement quant à la rentabilité et l’intérêt de l’investissement. Le secteur est positif : le phasing-out progressif de la prime entrainera beaucoup moins d’obligations administratives pour les installateurs, ce qui aura un effet encore plus bénéfique sur les prix des installations et sur le développement du photovoltaïque qui sera encore plus rentable. »

Le député Edmund Stoffels a néanmoins attiré l’attention du ministre sur le fait que le nombre de commandes de panneaux risque d’exploser dans les semaines à venir. Les ménages wallons vont en effet sans doute vouloir profiter de la prime tant qu’elle existe, ce qui risque de donner lieu à un nouveau dérapage financier.

Pour information, les particuliers possédant déjà des panneaux ou entreprenant des démarches au premier semestre 2018 pour en installer ne seront pas concernés par la disparition de la prime Qualiwatt. Ces derniers doivent simplement s’assurer que leur GRD réceptionne leur dossier avant le 30 juin 2018. Pour ceux comptant investir plus tard, réaliser des économies reste possible en participant par exemple à un groupement d’achats de panneaux photovoltaïques. Si vous avez la moindre question à leur sujet, n’hésitez pas à nous contacter au 04/287.61.81 ou par e-mail (info@wikipower.be).

La vraie rentabilité du photovoltaïque sans Qualiwatt

Si vous achetez prochainement des panneaux photovoltaïques, à quel point votre investissement sera-t-il rentable ? Vous permettra-il, sur une période de 25 ans correspondant à la garantie de rendement, de réaliser des économies importantes sur votre facture d’électricité par rapport à une personne ne possédant pas de panneaux ?

Pour le savoir, Wikipower a procédé à quelques calculs à partir du prix actuel des panneaux d’une puissance de 5 kWc (production moyenne de 4.500 kWh par an), de production européenne. En tenant compte de la taxe prosumer en vigueur à partir du 1er janvier 2020, des réductions accordées grâce au groupement d’achats de panneaux, de la diminution du rendement des panneaux et en supprimant la prime Qualiwatt, nous obtenons un résultat très intéressant : vous pourriez réaliser une économie de plus de 18.000 euros en installant des panneaux. Autrement dit, investir dans le photovoltaïque reste bel et bien rentable !

Estimation des économies réalisées grâce à l'installation de panneaux solaires

Pour avoir un ordre d’idées, nous avons également évalué le montant des économies réalisées par les personnes possédant des panneaux et ayant droit à la prime Qualiwatt. Dans ce cas de figure, toujours sur la base d’une consommation annuelle de 4.500 kWh et sur une période de 25 ans, les économies s’élèvent à 21.252 euros, soit 2.500 euros de plus que sans Qualiwatt. Une différence qui reste raisonnable au regard des gains pouvant toujours être engendrés.

← Voir tous les articles