5 pistes pour réduire votre consommation de chauffage

31/10/2017

Ajuster correctement ses radiateurs permet de diminuer sa facture de chauffage.
Chauffage électrique, au gaz ou au mazout, qu’importe, le combat reste le même en hiver : réduire ses dépenses énergétiques sans renoncer à son confort. Prêt à tout mettre en place pour y arriver ?

Les coûts de chauffage pèsent lourd dans le budget des ménages belges. Ils représentent en effet le poste le plus important de leur facture d’énergie annuelle, plus que ceux liés à l’eau chaude sanitaire ou à l’électricité. Autrement dit, réussir à diminuer sa consommation de chauffage, c’est la garantie de réaliser de belles économies. Cela vous semble plus facile à dire qu’à faire ? Détrompez-vous : en appliquant les gestes suivants, vous sortirez gagnant de la bataille contre toute forme de précarité énergétique.

1. Investissez dans l’isolation thermique

Isolation d'un logement afin de limiter les pertes de chaleurL’isolation : il s’agit là d’un élément clé pour réduire drastiquement vos dépenses liées au chauffage. Pourtant, elle reste pauvre dans de nombreux logements. En cause, leur ancienneté et la mauvaise qualité des matériaux de construction.

Dans l’idéal, pour limiter les déperditions de chaleur, il faut opter pour une isolation des tuyaux de chauffage, une isolation du sol, une isolation des murs et une isolation de la toiture. Pour commencer, vous pouvez par exemple protéger les conduites d’eau chaude situées dans des pièces non chauffées telles que le garage, la cave ou la buanderie. Cette étape, primordiale, permet à l’eau chaude de perdre le moins de calorie possible et donc aux consommateurs de réaliser des économies non négligeables.

Dans la pratique, après avoir pris le soin de nettoyer les canalisations en question, vous devrez poser l’isolant de votre choix :

  • des bandes isolantes adhésives ;
  • des manchons en mousse, consistant en des gaines encerclant les tuyaux, généralement pourvues d’une fermeture auto-adhésive ;
  • de la laine minérale, soit de la laine de verre, soit de la laine de roche.

Quant à l’isolation des murs et du toit, elle peut également être effectuée à l’aide de plusieurs techniques. Contrôlez à cette occasion l’état des combles, des portes et des fenêtres afin de boucher des éventuelles fissures ou joints décollés. Vous ne disposez pas de double vitrage ? Pensez-y, cette solution réduit grandement les pertes de chaleur. Bref, vous l’avez compris, il faut traquer la moindre entrée d’air !

Cependant, l’isolation doit être bien pensée car un logement doit tout de même respirer. Sans ventilation, impossible d’évacuer l’humidité générée par les habitants, ce qui provoque notamment l’apparition de moisissures, une pollution de l’air intérieur et la détérioration de certains matériaux. En outre, l’air sec est bien plus facile à chauffer que l’air humide.

Le saviez-vous ? Les Régions ont mis en place un système de primes énergie, octroyées sous certaines conditions aux citoyens afin qu’ils puissent améliorer la performance énergétique de leur habitation. Vérifiez si vous pouvez en profiter !

Vous désirez en savoir davantage sur l’isolation ? N’hésitez pas à joindre nos conseillers par téléphone au 04/287.61.81 ou par e-mail à l’adresse info@wikipower.be.

2. Chauffez quand nécessaire et à la bonne température

Même si votre logement est correctement isolé, cela ne suffit pas pour garantir un gain élevé en termes de confort et d’économie. En effet, il convient également d’optimiser la gestion de votre chauffage.

  • Réglez votre thermostat d’ambiance. Celui-ci peut fonctionner de deux manières. Soit il régule le chauffage en fonction de la température de la pièce dans laquelle il se trouve. Son emplacement doit dès lors être judicieusement choisi, l’idéal étant de l’installer à l’écart d’une source de chaleur ou d’un courant d’air. Soit il est associé à un régulateur climatique doté d’une sonde extérieure capable de régler la température de la chaudière selon la température extérieure. Pratique pour anticiper tout refroidissement de la maison. Quant à l’utilisation du thermostat, elle est relativement simple. Il convient en effet de programmer l’appareil en fonction de la température désirée à chaque moment de la journée. Pendant la nuit ou en cas d’absence, 16 ou 17°C sont par exemple suffisants, contre 20 lorsque vous êtes présent.Vanne thermostatique
  • Équipez vos radiateurs d’une vanne thermostatique. Votre thermostat, habituellement placé dans le salon, commande l’installation de chauffage central. Si vous désirez régler avec précision la température dans chaque pièce, vous devez fixer une vanne thermostatique sur les radiateurs. Munie d’un capteur, elle est en mesure de détecter la température dans la pièce et d’augmenter le débit d’eau chaude dans le radiateur si elle constate que la température souhaitée n’est pas atteinte. Pour information, la position 3/5 correspond à environ 20°C. Veillez par ailleurs à ouvrir au maximum les vannes des radiateurs situés dans la même pièce que le thermostat puisque c’est ce dernier qui y régule la température.
  • Baissez la température. Si vous désirez économiser davantage, diminuez le thermostat d’un ou deux degrés. Cela vous obligera peut-être à enfiler un pull mais, selon le Service Public de Wallonie, ce geste vous permettra de réduire votre facture de chauffage jusqu’à 8%.
  • Profitez des rayons du soleil. Par beau temps, ouvrez vos tentures ou vos volets dès le matin afin de chauffer naturellement votre logement. Au contraire, une fois le soleil disparu, fermez-les afin de ne pas laisser passer le froid. Attention toutefois à ce que vos tentures ne pendent pas devant les radiateurs et que vos meubles ne soient pas placés trop près d’eux. Cela empêchera en effet la bonne circulation de la chaleur.

3. Entretenez votre chaudière au gaz ou au mazout et vos autres équipements

Choisir une chaudière au mazout (fioul domestique) ou au gaz naturel se fait selon divers critères tels que le prix de l’appareil et ses performances énergétiques. Celles-ci ont tout intérêt à être élevées, au risque que l’installation offre un mauvais rendement et réclame donc davantage d’énergie qu’un meilleur modèle pour produire une quantité équivalente de chaleur.

Cependant, acheter une chaudière au gaz ou au mazout efficace ne suffit pas. En effet, il est important de s’assurer au fil des années de son bon état de marche afin qu’elle donne sa pleine mesure. Une précaution qui passe par l’entretien et l’éventuel remplacement des équipements faisant partie du système de chauffage.

  • Contactez un chauffagiste pour l’entretien de votre chaudière. En Wallonie et à Bruxelles, il est obligatoire de faire entretenir sa chaudière au gaz tous les trois ans et sa chaudière au bois ou au mazout tous les ans. En Flandre, la réglementation est identique pour les installations au fioul mais celles au gaz doivent être contrôlées tous les deux ans. Les avantages de cette opération ? Elle garantit votre sécurité et diminue les risques de surconsommation.
  • Purgez vos radiateurs. Dès qu’ils contiennent de l’air, les radiateurs perdent en efficacité. C’est généralement le cas lorsqu’ils sifflent ou claquent.
  • Dépoussiérez vos radiateurs ou convecteurs. En prenant la peine de les nettoyer avant l’hiver, vous empêcherez la poussière de diminuer leurs performances.
  • Remplacez votre vieille chaudière au mazout ou au gaz. Depuis septembre 2015, les modèles à condensation, réputés pour leur rendement énergétique élevé, sont imposés en cas de changement de chaudière. Si la vôtre a plus de 15 ou 20 ans, elle risque d’être moins efficace alors pourquoi ne pas profiter des dernières technologies ? D’autant plus qu’elles font l’objet de primes et subventions.

4. Intéressez-vous aux systèmes de chauffage économes en énergie

Se chauffer aux pellets de bois pour économiserLe mazout et le gaz naturel sont les combustibles de chauffage les plus utilisés. Pourtant, ils sont loin d’être les seuls à exister. En effet, il existe également le chauffage au bois et le solaire. Nécessitant une chaudière à pellet ou à bois, une cheminée, un poêle ou des panneaux solaires thermiques, ces solutions permettent généralement de réduire sa facture de chauffage de manière significative. Les prix des bûches et des granulés de bois sont en effet la plupart du temps moins élevés que ceux du gasoil de chauffage et du gaz naturel, comme en atteste l’observatoire des prix de l’APERe, l’Association pour la Promotion des Énergies Renouvelables.

Quant aux chauffe-eau thermodynamiques, ils consomment environ trois fois moins d’énergie qu’un boiler électrique classique. Ils ont, en outre, l’avantage d’être plus écologiques puisqu’ils puisent l’énergie d’une source renouvelable : l’air. Vous souhaitez davantage de détails sur leur fonctionnement ? Vous désirez participer à un achat groupé de boilers thermodynamiques ? Nos conseillers en énergie vous répondront et vous aideront avec plaisir au 04/287.61.81 et par e-mail à l’adresse info@wikipower.be.

Le saviez-vous ? L’eau est généralement chauffée à une température excessive. Très souvent, il n’est pas nécessaire de dépasser 60-65°C. Vérifiez donc les réglages de votre chauffe-eau ou de votre chaudière afin d’économiser un maximum d’énergie.

5. Comparez les prix des fournisseurs d’énergie

Que vous disposiez d’un chauffage à l’électricité, au mazout, au gaz ou au bois, vous avez intérêt à comparer les offres des différents fournisseurs d’énergie.

Pour le gaz naturel et l’électricité, il existe une multitude d’entreprises de fourniture depuis la libéralisation du marché de l’énergie en 2007 en Wallonie. Alors qu’auparavant Engie Electrabel possédait un monopole, les consommateurs peuvent aujourd’hui choisir un fournisseur d’énergie moins cher.

Concernant les autres combustibles, il convient également de comparer les prix de plusieurs distributeurs et de passer commande au moment le plus opportun. Acheter du mazout en plein coeur de l’hiver n’est pas intéressant financièrement. Cependant, si vous n’avez pas le choix parce que votre cuve à mazout est presque vide, pas de panique. Pour toujours bénéficier de tarifs plus bas que ceux proposés traditionnellement sur le marché, il suffit de participer à un achat groupé d’énergie. En plus, ce type d’action est notamment disponible pour le mazout, le bois, le pellet, l’électricité et le gaz naturel !

Vous vous demandez comment se déroule un achat groupé ou un changement de fournisseur d’énergie ? Pour tout renseignement, vous pouvez contacter nos conseillers par téléphone au 04/287.61.81 ou par e-mail à l’adresse info@wikipower.be.

← Voir tous les articles