7 astuces pour une livraison de mazout sans encombre

11/10/2017

Camion-citerne en pleine livraison de mazout de chauffage chez un client

Vous avez commandé du mazout et vous vous demandez quelle est la suite des événements ? Parfait, ce guide vous l’explique et vous donne plein de conseils pour que la livraison se déroule au mieux !

Acheter du mazout de chauffage ne se fait pas du jour au lendemain. En effet, pour bénéficier d’un prix du fioul intéressant, il convient d’abord de comparer les tarifs de plusieurs distributeurs. Vient ensuite le moment de prendre contact avec l’entreprise choisie sur la base de ce critère financier ou encore de la qualité de son service. Tout dépend des priorités de chacun.

Ce que désirent par contre généralement tous les consommateurs, c’est une livraison rapide dans des conditions optimales. Et pour ce faire, rien de tel que de se renseigner sur la façon de procéder du fournisseur ainsi que de lui communiquer toute information utile à son travail.

1. Estimer la date de livraison de votre commande

Dans le cadre d’une commande de mazout, le distributeur contacte par téléphone le client dès sa tournée organisée. Il l’informe à cette occasion de la date à laquelle il passera effectuer le remplissage de la cuve mais généralement, il ne communique pas de créneau horaire.
Calendrier pour prévoir la date d'arrivée du camion-citerneEn moyenne, la livraison intervient plusieurs jours après la validation de la commande. Il est malheureusement difficile de faire preuve de davantage de précision car le délai dépend notamment de la saison et du nombre de demandes. En période d’affluence, il peut ainsi s’élever à plusieurs semaines.

C’est pourquoi il est recommandé de ne pas attendre que la cuve soit vide pour acheter du mazout de chauffage. Se retrouver à sec en plein hiver nécessite en effet une intervention en urgence. Si celle-ci a lieu dans 24 ou 48 heures, elle sera facturée par certains fournisseurs plus cher qu’une livraison classique. En outre, la plupart des mazoutiers proposent leurs services uniquement durant les jours ouvrés. Peu de chance donc d’obtenir une livraison de fioul domestique les week-ends et jours fériés.

Le saviez-vous ? Dans le cadre d’un achat groupé de mazout, Wikipower transmet votre commande au fournisseur de mazout retenu dans votre région dès que vous avez accepté l’offre de prix négociés. Le vendeur s’engage alors à vous livrer endéans les deux semaines. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à joindre nos conseillers par téléphone au 04/287.61.81 ou par e-mail à l’adresse info@wikipower.be.

2. Modifier votre commande à temps et être présent lors de la livraison

Si vous désirez changer la date de livraison ou annuler votre commande, vous devez contacter le distributeur de mazout chez qui vous avez commandé. L’idéal étant de lui téléphoner directement. Il est injoignable pour le moment ? En attendant qu’il le soit, vous pouvez vous référer à ses conditions générales de vente. Elles devraient déjà vous apprendre si votre demande risque d’être refusée ou non.

Par ailleurs, sachez que votre présence est requise lors de la première venue du livreur de mazout, voire la seconde également. Bien que les fournisseurs donnent rarement une heure de passage précise, vous pouvez toujours leur demander de vous avertir par téléphone 30 minutes avant l’arrivée du chauffeur. Pour les fois suivantes, vous ne serez pas tenu d’être chez vous à condition que votre citerne à mazout soit accessible de l’extérieur et bien visible. Si ce n’est pas le cas, confier les clés de votre habitation en comptant sur le professionnalisme du livreur est une solution.

Cependant, si vous avez la possibilité d’être sur place, profitez-en : la livraison n’en sera que plus efficace et vous éviterez toute mauvaise surprise en rentrant.

3. Vérifier la conformité de votre citerne avec la législation en vigueur

Avant toute livraison de fioul, il est important de vous assurer que votre citerne à mazout est en bon état afin de garantir votre sécurité et respecter l’environnement. En fonction de la région dans laquelle vous habitez, l’installation doit répondre à des normes précises.

En Wallonie, les réservoirs d’une capacité supérieure à 3.000 litres doivent ainsi être contrôlés périodiquement par un technicien agréé. Le délai est fixé à tous les 3 ans pour ceux avec une simple protection et à tous les 10 ans pour ceux avec une double protection. À noter toutefois que cette dernière est devenue la règle de base dans le sud du pays pour les nouvelles installations.
Selon sa contenance et votre lieu d'habitation, une cuve à mazout doit respecter certaines normes.
Quant aux réservoirs de moins de 3.000 litres, ils ne sont visés par aucune réglementation de la Région wallonne. Il convient néanmoins de vérifier auprès de votre administration communale si, de son côté, elle en a prévu une.

Dans la Région bruxelloise, le constat est similaire pour les cuves aériennes de cette contenance. Un permis d’environnement est cependant exigé pour les réservoirs de plus de 3.000 litres et pour ceux enterrés de moins de 10.000 litres.

4. Installer un système anti-débordement

Évaluer la quantité résiduelle de combustible dans la citerne et déterminer le nombre de litres à commander s’avère complexe. Surtout lorsque la citerne est enterrée et difficile d’accès. Faute de solution efficace, chacun est obligé d’estimer sa consommation de mazout pour éviter de tomber à court. Bien sûr, le livreur prévoit une certaine marge d’erreur mais un dispositif peut l’aider à remplir la cuve de manière optimale : le système anti-débordement. Comme son nom l’indique, il permet de ne pas dépasser la capacité de la citerne. Et donc de ne pas occasionner des dégâts importants chez le client. C’est pourquoi placer un tel mécanisme est fortement recommandé, que votre région impose ou non une réglementation en matière d’installation.

Pour information, il existe deux types de système anti-débordement : le sifflet et la sonde électronique. Alors que le premier est réputé pour sa simplicité et son faible coût, le second est idéal quand la tuyauterie de ventilation est éloignée de la bouche de remplissage.

5. Donner des détails sur l’accessibilité de la cuve

Camion-citerne en train de remplir une citerne à mazoutUne livraison réussie, c’est un mazoutier au courant de toutes les informations susceptibles de faciliter son intervention. Parmi elles : les conditions d’accès à votre propriété et l’endroit où est placée la cuve. Il est en effet important que le livreur sache par exemple s’il doit prévoir un équipement spécial pour effectuer la livraison ou si elle risque de prendre du temps. C’est pourquoi il sera amené à vous poser ce genre de questions :

  • La citerne est-elle installée à l’intérieur de votre habitation ou à l’extérieur ?
  • La cuve est-elle enfouie dans le sol ou non ?
  • La bouche de remplissage se situe-t-elle à proximité de la voie publique ?
  • Un camion-citerne traditionnel peut-il accéder facilement à votre habitation ou le chemin est-il étroit et donc un modèle plus petit est-il nécessaire ?
  • Le camion peut-il se stationner près de la citerne ?

En outre, n’hésitez pas à communiquer tout autre désagrément pouvant retarder la livraison, comme le dysfonctionnement de votre sonnette.

6. Vous renseigner sur le fournisseur de mazout

Il peut arriver, pour une raison ou une autre, que vous soyez mécontent d’un distributeur de mazout. La livraison ne s’est par exemple pas déroulée dans les meilleures conditions ou le service clients ne vous a pas donné satisfaction. Qu’il s’agisse ou non de votre première livraison de mazout avec ce fournisseur, cela est regrettable. Pour éviter qu’une telle situation se reproduise, nous vous recommandons de vous informer sur la méthode de travail d’une entreprise avant de passer commande. L’idéal étant bien sûr de trouver un fournisseur alliant prix du mazout de chauffage attractifs et service impeccable.

Pour ce faire, il est possible de miser sur le bouche-à-oreille, de rechercher des avis sur Internet ou, plus simple encore, de solliciter un de nos collaborateurs. Disponibles au 04/287.61.81 ou par e-mail à l’adresse info@wikipower.be, ils vont aideront avec plaisir et vous détailleront les prestations de chaque fournisseur.

7. Vérifier les modalités de paiement

À la première commande de combustible de chauffage, le distributeur de mazout impose généralement le paiement au comptant. Pour rappel, ce dernier implique le versement du montant total de la facture le jour de la livraison. Si cette solution a le mérite d’être simple, elle demande aux clients d’être en mesure de dégager une certaine somme d’argent rapidement.

Deux moyens de règlement sont habituellement proposés :

  1. Le paiement en liquide ;
  2. Le paiement par Bancontact via le terminal mobile apporté par le chauffeur du camion. Attention : les cartes de débit sont acceptées mais, en règle générale, pas les cartes de crédit (Visa, MasterCard, American Express).

Selon les fournisseurs, il est parfois également possible de payer à l’avance par virement bancaire. L’entreprise attendra alors d’avoir reçu le versement sur son compte bancaire avant d’effectuer la livraison.
Carte de débit pour payer la livraison de mazout par Bancontact

Le saviez-vous ? Si lors de la livraison, il s’avère que vous avez surestimé le volume de mazout dont vous avez besoin, pas d’inquiétude : vous ne payerez que la quantité effectivement reçue. Le fournisseur sera par contre amené à vérifier si vous restez dans la même tranche tarifaire car les prix du mazout varient généralement selon le nombre de litres commandés. Si ce n’est pas le cas, il procédera simplement à un nouveau calcul.

Besoin d’éclaircissements sur les modalités de paiement ? Nous sommes à votre disposition au 04/287.61.81, de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h30, ou par e-mail à l’adresse info@wikipower.be.