Panneaux photovoltaïques : fonctionnement d’une installation photovoltaïque

25/04/2017

Fonctionnement d’une installation photovoltaïque

Les cellules des panneaux photovoltaïques transforment la lumière directe (rayons de soleil) et indirecte (lumière du soleil présente en temps nuageux) en l’électricité. Donc, tant qu’il fait clair, votre installation produira du courant électrique, même si le soleil ne brille pas directement sur les panneaux.

Par la suite cette électricité transite par des câbles, vers un onduleur. Cette boîte, avec ou sans transformateur, transforme ce courant continu, en courant alternatif pour qu’il soit utilisable par vos appareils et par le réseau électrique. Un compteur mesure la quantité d’électricité que vous produisez.

Si vous avez de l’ombre sur votre toit à certains moments de la journée ou pendant certaines saisons, un optimiseur sera nécessaire pour éviter que votre installation arrête de produire à cause de cet ombre. Les panneaux sont connectés en série et sans optimiseur, l’ensemble de l’installation ne produira que la puissance du panneau qui produit le moins (le panneau avec une ombre). L’optimiseur combinera les panneaux photovoltaïques afin d’optimiser au maximum la performance d’installation.

Fonctionnement d’une cellule photovoltaïque

L’électricité est produite grâce à l’effet photoélectrique. Le courant électrique est créé par l’échange d’électrons, dû à un déséquilibre de charge entre les deux couches semi-conductrices en cristaux de silicium. L’une est dopée avec des atomes de phosphore et l’autre avec des atomes de bore.

Fabrication d’une cellule photovoltaïque au silicium

1. Le silicium est un des éléments le plus abondants dans la croûte terrestre sous forme d’oxydes. Il est extrait du sable par des procédés métallurgiques.

2. Le silicium métallurgique est ensuite purifié et coulé en lingots.

3. Les lingots sont coupés en wafers (fines tranches) de moins de 0,3mm d’épaisseur. Certains sont dopés avec du bore, d’autres avec du phosphore et par la suite, assemblés dans un four à haute température. La couche antireflets est créée et les contacts sont posés.

Composition des panneaux

Les cadres des panneaux photovoltaïques sont en aluminium, la surface exposée aux intempéries est en verre trempé, sous lequel se trouvent les cellules en silicium, connectées entre elles avec des contacts en argent ou des plaques de cuivre. Le verre et les cellules sont collés à l’aide d’une feuille transparente de résine EVA (éthylène-acétate de vinyle). L’arrière du panneau est protégé par un film synthétique (Tedlar).

Vers le groupement d’achats de panneaux photovoltaïques.

Source :

http://ecoinfo.cnrs.fr/?p=11181

← Voir tous les articles